Les français étouffent ! Les écologistes agissent.

Sans titre

 

 

LA FRANCE DANS LE BROUILLARD

Dans le rouge, élevé, très haut, dépassement du seuil d’alerte… Les qualificatifs se mêlent pour qualifier la pollution de l’air causée par les particules fines.

SANTE PUBLIQUE

Une pollution visible à l’oeil nu, ressentie, vécue et respirée. Une pollution qui atteint en particulier les plus âgées, les plus jeunes et les plus fragiles… Une pollution responsable de plus de 40 000 morts
prématurées chaque année.

BRAS DE FER

En Île-de-France, notamment, le gouvernement et la préfecture ont enfin accepté de mettre en oeuvre la circulation alternée, à la suite des demandes répétées d’EELV.

AGIR EN AMONT

Les mesures d’urgence ne suffisent pas. Il faut agir sur les causes pour éviter à l’avenir de nouveaux pics de pollution. Sortie du diesel, contournement des centres urbains par les poids lourds, développement
des transports en commun et de modes de transports doux… des solutions existent pour s’attaquer aux racines du fléau de la pollution de l’air.

Europe Écologie Les Verts demande qu’un Grenelle de l’Air soit organisé dans chacune des régions françaises pour revoir les critères de déclenchement des mesures d’urgence et définir les actes qui permettront de retrouver durablement un air sain pour la santé de toutes et tous.

 

Secrétariat national d’Europe écologie Les Verts
6 bis rue Chaudron, 75010 Paris
+33 (0) 1 53 19 53 19 • http://eelv.fr
Adhérez à EéLV
Rendez-vous sur eelv.fr,
onglet ”Rejoignez-nous”…

Publicités

Une nouvelle chaufferie biomasse à Bondy

4578257_db9e29c2-c322-11e4-82cb-001517810e22-1_545x460_autocrop

(Photo: Maurice Partouche)

 

Mercredi 4 mars était inauguré la nouvelle chaufferie biomasse de Bondy, en présence de la Maire des Bondy Sylvine Thomassin, d’Agnès Hugues, Claire Cauchemez et Patrick Sollier, élus EELV, de l’ADEME, de Claude Bartolone et Yves Lederer, Président du groupe Coriance, société gestionnaire du réseau de chaleur bondynois (Délégation de Service Public).

Un réseau de chaleur équivaut au principe du chauffage central, mais appliqué à l’échelle d’un quartier ou d’une ville. Il s’agit donc de mutualiser les moyens de production et ce afin de réduire les charges. La chaleur produite est acheminée sous forme d’eau chaude jusqu’aux bâtiments raccordés.

Le réseau de chaleur de Bondy a été créé en 1985, pour desservir les résidences des principaux bailleurs sociaux de la ville. Il alimente aujourd’hui les logements de Bondy Habitat, d’immobilière 3F et de l’OPH 93 (Terre-St-Blaise et Noue-Caillet), ainsi que des équipements publics (écoles, gymnase…).

La nouvelle chaufferie bois, situé au Nord du bois de Bondy, d’ores-et-déjà en activité, est une installation exemplaire, tant d’un point de vue écologique qu’économique. La chaleur est produite à partir de bois, une source renouvelable et peu polluante. Les fumées issues de la combustion sont filtrées et contrôlées par des experts. Quant aux cendres résiduelles, elles sont valorisées soit sous forme d’épandage ou de matériel de construction.

Aujourd’hui, à Bondy, 70% de la chaleur distribuée par le réseau est produite à partir de biomasse (bois), ressource locale, provenant d’un rayon de 100 km maximum. Ce qui signifie que l’apport même du combustible est peu émetteur de gaz à effet de serre.

Grâce à cette nouvelle installation, ce ne sont pas moins de 4 tonnes de Co2 évités chaque année, des prix plus stables, une diminution du tarif moyen de la chaleur de 30 % et enfin la création de 10 emplois.

Un bel exemple, alliant innovation, écologie, durabilité et économie.

SAUVONS LE CLIMAT, BUVONS BIO ! Le 21 MARS 2015

TREIZIÈME EDITION DU MARCHE DES VINS BIO DE MONTREUIL-SOUS-BOIS

A5-V2

Le 21 mars prochain, les producteurs de vin bio seront à Montreuil pour les assises mondiales du Développement Buvable qu’organise le Marché des Vins Bio de Montreuil à l’occasion de sa treizième édition. Alors que les conférences internationales sur le climat se succèdent et que la crise n’en finit plus de s’éterniser, le marché des vins bio de Montreuil offre une occasion unique de dire non aux grandes marées qui prétendent noyer sous des trombes d’eau ce jour qui marque le retour du printemps et de l’espoir en des lendemains qui chantent.

Le message qu’apportent ces vins ébouriffants de charme et de naturel est désormais reconnu, comme le montrent l’attention que leur accorde la critique oenophile, les distinctions qu’ils accumulent dans les manifestations les plus prestigieuses, le nombre des vocations qu’ils confortent chez les jeunes vignerons et le succès qu’ils remportent auprès des amateurs avertis. A ceux qui ont soif de découvertes comme à ceux qui cherchent des raisons d’espérer en l’avenir, ou qui simplement souhaitent passer un moment agréable dans une atmosphère qui ne porte pas à la mélancolie, le marché des vins bio de Montreuil offre une occasion exceptionnelle de découvrir ou retrouver cette philosophie si aimable : le développement buvable !

Vous pourrez y rencontrer cinquante vignerons, issus des principales régions d’appellation de France, d’Italie et de Catalogne, tous partisans d’une viticulture respectueuse des terroirs à la vigne comme à la cave.

Le 13ème Marché des Vins Bio de Montreuil aura lieu :

au palais des congrès Marcel Dufriche,
117 rue Étienne Marcel
93100 Montreuil
Métro : Robespierre
le 21 mars 2015 de 10h00 à 19h00
Plus d’informations sur le site : http://bouffonsbios.ouvaton.org

Montreuil, le 23 février 2015
Contact : Daniel Mosmant
06 76 69 25 98
garfou@gmail.com