Non à la poubelle atomique CIGEO !!

Bureimage 2

Départ 6h45 devant le café le Dalou, 30 place de la Nation.
Arrivée pour 10h30 à Luméville pour la rando.
Départ de Bure à 17h,
Arrivée Paris Nation à 20h30.
33€ par personne. (Merci à ceux qui peuvent donner plus pour aider ceux qui peuvent moins!)
Chèques à l’ordre de Sortir du Nucléaire Paris à envoyer à Laurence Esquieu, 9 rue Fénelon, 75010 Paris
Pour plus d’infos, laurence.esquieu@hotmail.fr
06 95 11 24 36 par texto de préférence.

Publicités

Europa City : un autre projet est possible !

De nouvelles ressources pour continuer la mobilisation. 

Le mois de mai s’achève. Il a été dense, en réunions publiques du débat, mais aussi en actions. Au cours de la conférence-débat du lundi 23 mai, organisée par le Collectif Pour le Triangle de Gonesse, Pascal Durand, député européen, a annoncé la saisine de la Commission des Pétitions du Parlement européen pour violation par le projet de ZAC du Triangle de Gonesse, porté par l’Etablissement Public d’Aménagement Plaine de France, de plusieurs directives européennes.

Plus d’INFOS

Le magazine du CPTG : l’essentiel d’EuropaCity – Non à Europa City => ACCESSIBLE ICI

Distribué en avant première lors de la conférence-débat du 23 mai, le magazine du CPTG vous permet de comprendre tous les enjeux d’EuropaCIty en quelques pages : Emploi, formation, agriculture, énergie, transports, culture, démocratie.

L’essentiel d’EuropaCity est une publication du Collectif Pour le Triangle de Gonesse.

Directeur de la publication Bernard Loup, co-président du CPTG
Rédactrice en chef Marion Robert
Direction artistique – Photographies : Yann Guillotin
Ont participé à ce numéro Guido Barbisan, Alain Boulanger, Pascal Durand, Guillaume Faburel, Yann Fievet, Benjamin Giron, Florence Godinho, Claude Loup, Jacqueline Lorthiois, Blaise Martin, Jean-Yves Souben, Robert Spizzichino, Jacques Viveret, Jean-François Wolff
Parution mai 2016

Semaine Européenne du Développement Durable – Bondy en fête !!

Les 4 et 5 juin venez fêter la Semaine Européenne du Développement Durable sous le signe de la petite reine mais pas que. Comme l’an passé, Bondy propose un programme ludique, destiné à toutes et à tous afin d’appréhender au mieux la thématique du développement durable dans sa plus grande diversité et transversalité. Les animations se dérouleront sur l’ensemble de la Ville et sont là pour nous donner un aperçu de ce que chaque Bondynois en tant qu’administré, agent ou élu, peut faire à son échelle, pour lui et pour la Ville. Alors surtout n’hésitez pas à venir à cet évènement convivial, festif, ludique et vous projeter vers l’avenir, à l’heure de la révision du Plan Local d’Urbanisme, de la finalisation du Plan Climat, de réflexions autour de la mobilité durable, de la végétalisation de la Ville, ou encore de l’agriculture urbaine.  Le programme est accessible sur le site de la ville.

TELECHARGER LE PROGRAMME COMPLET

Réunion d’information / débat – Déploiement des compteurs Linky – Jeudi 19 mai – Bondy

Sans titre

Avec Linky, ERDF et l’Etat nous imposent une technologie censée réduire nos consommations d’électricité qui dans les faits n’aura que peu d’impact positif et  obligerait même certains ménages à souscrire à des offres plus onéreuses, permettrait aux fournisseurs de couper les compteurs à distance si défaut de paiement, voire de couper l’électricité des ménages en période de forte consommation.

Les compteurs Linky enverront leurs données via des courants porteurs de ligne (CPL), technologie qui relie votre télévision à votre modem internet. Les concentrateurs, répartis sur l’ensemble des transformateurs de la Ville (dont certains sont proches des écoles), communiqueront ensuite avec des antennes relais anciennes générations, potentiellement cancérogènes. Quoi qu’il en soit, le principe de précaution n’est pas respecté pour les personnes  électro-sensibles. Et si ces dernières sont en capacité de refuser l’installation du compteur, le relevé serait à terme facturé 75 €.

Le coût du déploiement, aux alentours de 130 euros par compteur, sera indirectement répercuté sur le consommateur.

Quant au déploiement sur Bondy, ce dernier n’a fait l’objet d’aucune information auprès des services de la Mairie, et certains habitants ont d’ores-et-déjà été mis devant le fait accompli alors que Linky a pour objet de collecter de l’information fine sur la consommation des foyers. Ces derniers qui souhaiteront suivre leur consommation pour mieux la gérer (seul intérêt du compteur Linky), ne le pourront que s’ils payent un supplément, à l’exception  des ménages en situation de précarité.

En Allemagne un déploiement similaire avait été impulsé dans tout le pays mais fut abandonné.

Les partis politiques et associations organisatrices de cette réunion d’information s’insurgent donc contre cette évolution à marche forcée, réelle gabegie sociale avec la disparition de 15 000 postes de releveurs au niveau national et écologique, puisque des millions de compteurs fonctionnels (durée de vie de 70 ans) seront détruits et que les compteurs Linky devront quant à eux être remplacés tous les 20 ans.

Près d’une centaine de communes ont d’ores-et-déjà délibéré contre Linky ou passé des arrêtés. Pourquoi pas Bondy ?

Pour télécharger le TRACT