Concours Maisons et Balcons fleuris Embellissons la ville au quotidien !

Petit balcon, grande terrasse, jardinet ou grands espaces, chacun peut participer au concours maison et balcons fleuris, et tenter de gagner de nombreux lots et bons d’achat ! Les Bondynois sont invités à participer à cet événement qui distingue celles et ceux qui embellissent la ville au quotidien.

  • Inscription obligatoire : jusqu’au 31 mai.
  • Délibération du jury au cours de l’été.
  • Remise des récompenses à l’automne.

Dès l’inscription, les participants recevront 20 plants offerts gracieusement… de quoi donner un premier élan à l’embellissement de notre cadre de vie ! Les jardiniers de la Ville sont à votre disposition pour vous conseiller. N’hésitez pas à les solliciter !

Inscrivez-vous sur http://www.ville-bondy.fr/cadre-de-vie/environnement/concours-des-maisons-et-balcons-fleuris/

ou par coupons formulaires disponibles dans les équipements municipaux.

à retourner à Hôtel de Ville – Esplanade Claude Fuzier – 93 140 Bondy

ou déposer le bulletin dans l’urne à l’accueil de la mairie.

Renseignements

Service des Parcs et Jardins

83, avenue du 14 Juillet – 93 140 Bondy

Tél. : 01 71 86 64 27

Publicités

Faire barrage au Front national et continuer le combat écologiste

Les écologistes découvrent avec inquiétude des résultats du premier tour de l’élection présidentielle.

Le score du Front national, en hausse par rapport à 2012, et l’apparence “banale” de sa présence au second tour, marque un tournant dans l’histoire politique du pays. Nous appelons l’ensemble des électrices et des électeurs à faire barrage au Front national.

Nous félicitons Benoît Hamon pour sa campagne et sa ténacité. Dans un contexte délétère et malgré l’acharnement des soutiens du gouvernement sortant à détruire ses chances de réussites, le candidat a mis en avant un projet novateur, courageux et profondément écologiste. Si les résultats ne sont pas à la hauteur de l’urgence à changer de modèle de société, son discours à permis de mettre au coeur de cette campagne des questions essentielles pour l’avenir des Françaises et des Français.

La politique libérale et anti-écologiste prônée par Emmanuel Macron ne constitue pas, aux yeux des écologistes, une solution aux crises sociale, démocratique et écologique que traverse notre pays.

Pour autant, face au national-populisme incarné par le FN et sa candidate, nous en appelons à un sursaut démocratique. La réalité de la gestion politique du FN, telle qu’elle se développe dans les villes dirigées par le parti comme Henin-Baumont, renforce notre détermination à lui faire barrage. Si le programme d’Emmanuel Macron peut être combattu démocratiquement au Parlement et être battu dans les urnes dans un futur proche, le risque de dérive autocratique du pouvoir par le FN apparaît aujourd’hui comme un danger autrement supérieur.

En faisant barrage aujourd’hui au Front national, nous nous engageons à continuer notre combat pour une société plus juste et plus écologique tout au long du quinquennat contre le risque de libéralisation de la société et d’augmentation des inégalités sociales, économiques et environnementales que représente le programme d’Emmanuel Macron.

Ce combat ne sera pas seulement le nôtre et nous continuerons à oeuvrer à ce rassemblement des progressistes et des écologistes autour d’un projet de société sorti du dogme de la croissance que nous avons initié au cours de cette présidentielle. Les campagnes de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont montré que l’écologie était au cœur du projet du camp progressiste.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Conseil municipal du 30 mars 2017 : Discours de Boujemaa El Kasmi relatif à l’ouverture du local véligo de la gare de Bondy

Il y a quelques mois, Madame la Maire, vous annonciez que la Ville allait entamer une démarche de généralisation des zones 30 km/h. Après présentation auprès des Conseils de Quartiers, il semblerait que cette idée emporte une adhésion certaine auprès de la population. Je suis heureux de voir que la question des mobilités douces commence à faire son chemin au sein de la majorité, mais nous devons aller plus loin. La livraison du local Véligo à la Gare fait partie prenante de cette nouvelle dynamique de mobilité, et les zones 30 favoriseront d’autant plus le report modal de la voiture vers le vélo.

La mobilité recouvre de nombreux enjeux, tant en termes de qualité des déplacements, que de santé publique, d’apaisement de notre cité, de changement climatique, de précarité et vulnérabilité énergétique… Favoriser le vélo et plus largement les modes doux, c’est repenser globalement la circulation à Bondy, c’est aider les gens à moins se servir de leur voiture. C’est aller dans le sens du Plan Climat voté en Conseil Municipal en 2015. Mais, pour être efficace et aller plus loin, je suis persuadé que nous devrions mettre en place une commission circulation pour penser à une échelle plus globale.

Dans cette dynamique, les référents développement durable de la Ville ont travaillé en 2016 sur le  jalonnement de Bondy. Quelques panneaux, en ville, nous signaleront bientôt le temps de trajet entre certains lieux publics, à vélo ou à pied, ainsi que le nombre de calories dépensées. Il s’agit d’un projet test, avec pour le moment la mise en place d’une dizaine de panneaux,  entre la Gare, le Nord, l’est et l’Ouest. Si l’expérience est concluante, nous pourrons jalonner plus de bâtiments publics. Enfin,  une carte à destination des usagers devrait être réalisée. Double face, elle fera figurer l’ensemble des bâtiments publics d’un côté, de l’autre tous les espaces verts, de divertissements et lieux d’intérêts, ainsi que l’itinéraire vélo les plus adaptés.

Des Villes, comme Sceaux, sont en avance en la matière, et nous devons prendre exemple sur elles. Mais cela ne pourra se faire sans concertation, tant avec la population, les élus concernés, les techniciens… Et avec la livraison de la ZAC, et notre obligation de construire 300 logements par an dans le cadre du SDRIF, le nombre de bondynois et donc de voitures augmentera inéluctablement. Si nous voulons que notre ville reste vivable, la voiture devra, peu à peu, laisser plus de place aux autres modes de déplacements.

 

Conseil municipal du 30 mars 2017 : Discours de Patrick Sollier sur le nouveau projet de déploiement de caméras à Bondy

Ces nouvelles délibérations (17-13 et 17-14) nous confortent quant à notre réserve au sujet de la vidéosurveillance.

En premier lieu, les installations proposées ne couvrent pas uniquement les installations publiques, mais aussi la voirie, et ne feront que déplacer le problème et non le résoudre. Et ce sans parler de l’efficacité limité du dispositif, puisque l’identification ne se fera qu’après coup…

La délinquance de fera que se déplacer, ce qui nous obligera installer de nouvelles caméras, avec un  coût d’entretien bien évidemment à la charge de la Ville, puisque non compris dans la subvention… Il s’agit pour nous d’une course à l’armement et non d’une solution.

Nous sommes néanmoins conscients qu’un vrai travail d’audit a été réalisé, contrairement à ce qui nous avait été proposé en 2016. Nous ne sommes pas non plus contre l’idée de recevoir une subvention, notamment si cela nous permet de faire arriver la fibre dans certaines parties du territoire.

Mais nous pensons qu’il serait bien plus intéressant de favoriser l’humain, en revenant par exemple à une vraie police proximité, plutôt que de compter sur la technologie.

Programme du Forum citoyen et associatif – Place de la République à 17h

Le grand rassemblement se tiendra dès 17h place de la République à Paris avec Benoit Hamon. Au programme, forum citoyen et associatif, prises de parole et concerts.

Ci-dessous le programme du forum de cet après-midi. Des drapeaux et badges EELV seront à votre disposition sur place.

Et pour vous y inscrire, c’est ici: http://bit.ly/2ow1mpG.