LINKY – Réponse de la Cheffe de Cabinet de Nicolas Hulot

Le courrier qui donne suite à notre interpellation de Nicolas Hulot du mois de juin sur le déploiement des compteurs Linky. Nous attendons désormais le retour des services du Ministère de l’Environnement.

Publicités

Conseil municipal du 29 juin 2017 : Discours de Patrick Sollier concernant le dossier Garage / Bains Douches / PMI

Il y quelques semaines nous apprenions que deux délibérations allaient être passées au conseil municipal, délibérations concernant le déclassement du secteur « Garage municipal – PMI – Bains Douches »,  pour une vente au consortium Vinci – OGIC.

Il s’agit pour nous d’un dossier extrêmement sensible, de par la qualité architecturale des bains douches, bâtiment emblématique de la Ville, et la centralité du projet. Nous ne comprenons pas pourquoi la majorité ainsi que la population n’ont pas été impliquées en amont, avec une présentation publique  avant signature de l’acte de vente. Pourquoi tant de précipitation sans concertation préalable, alors que le projet ne pourra se faire que dans le cadre du nouveau PLU, puisqu’il fait l’impasse sur l’obligation de construire 30% de social pour tout programme de plus de 100 logements.

Au vue de l’enjeu du dossier, nous aurions souhaité avoir l’assurance d’un projet de qualité, en passant par exemple par un concours d’architectes, prenant le soin de définir une programmation, une animation de la rue et une réelle mise en valeur de notre patrimoine, et ce avant de vendre et de nous engager.

Quand bien même le dossier nous est présenté comme une manne financière, nous ne savons pas à combien sera évaluée la dépollution, puisque aucune étude n’a été réalisée et qu’aucune préconisation architecturale ne pourra être imposée aux abords des bains douches, n’ayant par ailleurs pas été classés comme patrimoine remarquable lors de la rédaction de notre premier PLU, que nous n’avions pas voté.

De plus, la nouvelle estimation du terrain, de 3,8 millions d’€, exemptée des 30% de logements sociaux prévus à l’origine, est-elle bien celle de la direction générale des finances publiques ?

Nous restons donc persuadés que ce dossier est précipité, et c’est pourquoi nous voterons contre.

 

Conseil municipal du 29 juin 2017 : Discours d’Agnès Hugues relatif au permis de végétaliser

Le permis de végétaliser est une superbe initiative.  Aujourd’hui Bondy manque cruellement d’espaces verts, 3 m2 par habitant, enjeu d’autant plus important que notre Ville se densifie alors que nous devons, selon le Schéma Directeur de la Région, tendre vers 10 m2 d’espaces verts par habitant. Préconisation trop souvent oubliée, à contrario des constructions, ou ne faisant tout simplement l’objet du même investissement. Cette situation n’est pas tenable, qui plus est dans une ville bâtisseuse.

Les espaces verts sont vitaux pour nos concitoyens, tant par le bien être qu’ils apportent, la respiration des quartiers, l’amélioration du ruissellement des eaux pluviales ou encore la diminution des températures en été, ils devraient ainsi être un enjeu largement partagé.

En attendant, le projet « Jardiner près de chez moi », et la demande de subvention présentée ce soir dans le cadre de l’ANRU, permettra à la population de se réapproprier les espaces considérés comme des délaissés, ou simplement non mis en valeur. Ce sera aussi un moyen de végétaliser et fleurir nos rues de manière spontanée en impliquant nos concitoyens, et en les rendant responsables d’un petit bout de terrain, de faire de Bondy un laboratoire de l’agriculture urbaine, vecteur par la même de cohésion sociale.

Au-delà de ça j’espère, à l’avenir, que le jardin Pasteur fera l’objet d’une réhabilitation, que le nouvel espace vert de la ZAC sera à la hauteur des ambitions du projet immobilier, et que la Trame Verte et Bleue deviendra bientôt un réel outil opérationnel. Enfin, nous sommes persuadés que le Cimetière, aujourd’hui bien trop minéral, pourrait être transformé en véritable poumon vert pour notre Centre-Ville.

 

Conseil municipal du 29 juin 2017 : Discours de Boujemaa El Kasmi relatif à l’adhésion de Bondy au syndicat Vélib’

Les élus EELV se réjouissent que l’adhésion de Bondy au Syndicat Vélib 2 ait été présentée ce soir en Conseil Municipal. Il s’agit d’une initiative à laquelle nous sommes depuis longtemps favorables, la mobilité douce étant un enjeu majeur pour un développement urbain durable.

De par notre situation géographique et les grands projets d’avenir qui verront le jour sur notre territoire, Velib sera un excellent levier d’actions pour faire notre place au sein du Grand Paris,  tout en favorisant les déplacements intra-bondynois ainsi que le report modale de la voiture au vélo, tant pour les déplacements des administrés que des agents. De plus, l’offre de vélos électriques poussera les actifs Bondynois ou non Bondynois à se saisir du service, tout en proposant un service globalement peu coûteux qui permettra de réduire une vulnérabilité sociale inhérente aux déplacements et au coût de l’essence.

Cette démarche va dans un sens positif de l’Histoire, notamment avec les futures stations de la ligne 15, le Tzen et les enjeux d’inter modalité,  la croissance de notre population et la question de la réduction de la place de voiture en ville.  Nous ne pouvons, à mon sens, nous permettre de rester en retrait sur cette question et devons penser Bondy dans un ensemble plus large et anticiper les grandes mutations à venir.

Il s’agit par ailleurs de s’attaquer aux enjeux écologiques, de continuer à mener des actions allant dans le sens de notre Plan Climat, en luttant contre la pollution, en pacifiant nos rues. Mais, la pratique croissante du vélo ne pourra se faire correctement sans la généralisation des zones 30 et la multiplication des pistes ou bandes cyclables sur l’ensemble du territoire.

Nous espérons voir d’ici début 2018 l’arrivée des premières stations, initiative qui dépendra aussi du bon vouloir des villes voisines, avec qui nous devons travailler main dans la main, sans qui un réel maillage territorial ne pourra se faire.