Le Blog EELV de Bondy et Les Pavillons-sous-Bois

Réforme des rythmes éducatifs : les réponses aux questions que vous vous posez

En ce début de mois de mars, l’heure est toujours à la concertation et à la réflexion sur le  projet de la ville de Bondy quant à la réforme des rythmes scolaires que nous souhaitons mettre en place dès la rentrée scolaire 2013.

Parents, enseignants, acteurs de la communauté éducative ont été nombreux à nous faire part de leurs inquiétudes, leurs difficultés à comprendre les différentes hypothèses proposées et leurs incidences pour leurs enfants et pour eux-mêmes. Afin de vous permettre de mieux comprendre les enjeux, et de vous prononcer sur les hypothèses qui vous ont été proposées, nous souhaitons dans cet article répondre aux principales questions que vous vous posez.  

Depuis la mise en place de la semaine de 4 jours en 2008, les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Les chrono-biologistes ont démontré que les enfants n’avaient pas les mêmes capacités de concentration selon les heures de la journée et l’alternance des types d’activité. Ainsi sont préconisés un démarrage plus tardif le matin et une reprise plus tardive après le repas du midi notamment.

Les objectifs de cette réforme sont multiples. Elle doit permettre de favoriser la réussite scolaire de nos enfants, notamment en luttant contre les inégalités d’accès aux savoirs, tout en respectant leurs rythmes. Pour cela l’école doit disposer des moyens pour mieux fonctionner, et nous devons construire un projet global avec l’ensemble des acteurs éducatifs.

«  Nous avons le devoir collectif de mettre fin à cette spécificité français qui dure dans la majorité des écoles, depuis maintenant quatre ans, et qui pénalise les plus faibles. La réforme des rythmes à l’école primaire doit nous permettre de mieux répartir les heures de cours sur la semaine, d’alléger la journée de classe et de programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Au-delà du respect des rythmes naturels d’apprentissage et de repos de l’enfants, cette réforme vise à assurer un meilleur équilibre du temps scolaire et du temps périscolaire en favorisant des activités sportives, culturelles, artistiques ». Vincent Peillon, ministre de l’éducation.

A Bondy, dans les délais qui nous ont été impartis, nous avons souhaité mener une large concertation avec l’ensemble de la communauté éducative afin d’aboutir à un projet co-construit avec tous les acteurs. Les services de la mairie ont travaillé entre décembre 2012 et février 2013 sur des hypothèses, les avantages et inconvénients ou encore les incidences humaines, matérielles et budgétaires de la réforme. Dès la parution du décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, publié au Journal Officiel le 26 janvier dernier, la concertation  a pu s’organiser. Entre le 10 et le 28 février 2013, l’ensemble des acteurs concernés ont été consultés : inspecteur de l’éducation nationale, directeur académique, directeurs d’école, directeurs des centres de loisirs, représentants des parents d’élèves, enseignants et syndicats enseignants, animateurs, ATSEMS, gardiens, personnels des écoles élémentaires et de restauration, associations…

Des courriers et questionnaires pour recueillir les avis de chacun sur les différentes hypothèses proposées ont été envoyés à plus 5000 familles et enseignants Bondynois, et sont actuellement en cours de dépouillement.

À partir de quand la réforme sera-t-elle mise en œuvre ?

  •  Ce que la loi prévoit : La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire entrera en

application dès la rentrée scolaire 2013. Les communes ont cependant la possibilité de demander le report de son application à la rentrée 2014. Elles ont jusqu’au 31 mars 2013 au plus tard pour ce faire.

  • Ce que nous souhaitons à Bondy : Bondy est une ville avec peu de moyens mais en avance sur son temps. Des dispositifs existent déjà dans notre ville : les ateliers pendant le temps scolaire, les activités culturelles et sportives, les sorties en fonction de l’agenda culturel de la ville etc.  Et nous souhaitons continuer à avancer en ce sens, c’est pourquoi la ville souhaite, dès 2013, renforcer les activités existantes pour offrir un parcours culturel et sportif aux enfants, et démocratiser l’accès aux activités artistiques, culturelles et sportives. D’autres modifications structurelles du temps scolaire suivront (alternance école/vacances, passage de 36 à 38 semaines d’école) mais nous pensons qu’il faut intégrer ces modifications au fur et à mesure, dès 2013 et pas de manière brutale.

 

Quelles seront les activités proposées aux élèves sur le temps libéré grâce à la nouvelle répartition des heures d’enseignement sur la semaine ?

  • Ce que prévoit la loi : Les plages horaires libérées par la nouvelle organisation de la semaine seront utilisées pour mettre en place des activités conçues pour compléter l’enseignement scolaire. Des activités périscolaires seront proposées par les communes (notamment via le redéploiement des activités actuellement prévues le mercredi matin). Ces activités sportives, culturelles, artistiques contribueront à l’épanouissement des élèves et au développement de leur curiosité intellectuelle.  Par ailleurs, des activités pédagogiques complémentaires seront organisées par les enseignants, à raison de 36 heures par an. Elles se dérouleront en groupes restreints d’élèves et permettront d’aider les élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, d’accompagner le travail personnel ou de mettre en place une activité prévue par le projet d’école.
  • Ce que nous souhaitons à Bondy : La ville ira dans le sens de ce que prévoit la loi, en proposant diverses activités sur les temps périscolaires :

–          Des activités artistique et culturelle : Initiation aux arts plastiques ; Initiation à la danse, au théâtre ; Activités autour du chant choral ; Histoires lues et contes ; Initiation aux langues.

–          Des activités sportives : Découverte et initiation aux arts martiaux, à l’escrime, au judo, badminton, sports collectifs etc. ; Complément du savoir-nager (sur pose méridienne).

–          Des activités consacrées aux médias : Projets autour de l’audiovisuel (cinéma, sur pose méridienne) ; Projets autour de l’informatique.

–          Des activités de sensibilisation à la citoyenneté : Prévention routière ; Rencontres autour de la citoyenneté (type Café-philo enfants) ; Sensibilisation à l’environnement et au développement durable.

–          Ou encore des activités ludiques : Jeux de société : échecs, scrabble ; Jardinage ; Sieste contée (pour les petites sections de maternelles).

Comment sera financée la réforme ?

  • Ce que prévoit la loi : Un fonds exceptionnel, doté de 250 millions d’euros, accompagnera les communes dans la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Le fonds concernera, pour l’année scolaire 2013-2014, l’ensemble des communes qui auront décidé de mettre en œuvre les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013. Les communes urbaines ou rurales les plus en difficulté bénéficieront d’un soutien financier plus important pour l’année scolaire 2013-2014 et pourront percevoir une aide pour l’année scolaire 2014-2015.
  • Ce que nous souhaitons à Bondy : Compte tenu de la situation de notre Ville, nous pourrons toucher 90 euros par enfant, soit environ 576 000 euros pour la rentrée 2013. Cette somme importante ne couvrira pas pour autant la totalité des coûts engendrés par la réforme, qui resteront à la charge de la commune. Nous assumerons ces coûts, qui varieront en fonction de l’hypothèse choisie. En aucun cas la ville ne répercutera le coût de cette réforme sur sa population, à travers par exemple des hausses d’impôts.

Comment garantir que les activités périscolaires seront suffisamment encadrées ?

  • Ce que prévoit la loi : L’Etat a créé un fonds d’amorçage de 250 millions d’euros afin de permettre aux communes d’organiser au mieux les activités périscolaires et, si nécessaire, le recrutement d’animateurs supplémentaires. Par ailleurs, les taux d’encadrement seront revus.
  • Ce que nous souhaitons à Bondy : La ville plaide pour l’implication des enseignants sur les temps périscolaires et le recrutement d’animateurs. Notre Ville a toujours plaidé que l’engagement des enseignants est une assurance de qualité et de cohérence. Actuellement, 217 enseignants interviennent d’ores et déjà sur le temps périscolaire. Lors de la prochaine rentrée, les enseignants de Bondy pourront continuer à s’engager sur ces temps périscolaires (toujours en étant rémunérés par la ville sur ces temps-là), aux côtés de nos animateurs. Les animateurs sont déjà présents sur les temps périscolaires, nous irons plus loin en mobilisant les structures municipales existantes en modifiant les modalités d’organisation, et en organisant des recrutements supplémentaires lorsque ceux-ci seront nécessaires, ainsi que des formations pour ces personnels.

Mon enfant pourra-t-il continuer à pratiquer des activités extrascolaires le mercredi matin ?

Dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, les 24 heures d’enseignement seront dispensées sur 9 demi-journées incluant le mercredi matin. Cette matinée de classe du mercredi constituera donc un temps obligatoire pour tous les élèves, sauf pour ceux scolarisés dans une commune ayant demandé et obtenu une dérogation afin d’organiser la demi-journée supplémentaire le samedi matin. Les activités extrascolaires du mercredi matin seront donc déplacées.

Vais-je devoir changer le mode de garde de mes enfants ?

Non, car les élèves dont les familles le souhaitent demeureront pris en charge au minimum jusqu’à l’heure actuelle de fin de la classe (16h30 dans la plupart des écoles).
Les familles auront même moins de temps de garde à organiser puisque celles qui font actuellement garder leurs enfants le mercredi matin n’auront plus à le faire.

Mon enfant en maternelle pourra-t-il continuer à faire la sieste ?

  •  Ce que prévoit la loi : À l’école maternelle, la journée sera organisée de manière à permettre aux enfants de toute petite et petite sections de faire la sieste après le déjeuner, comme ils le font généralement aujourd’hui.
  •  Ce que nous souhaitons à Bondy : Notre ville a déjà montré sa volonté de pouvoir accueillir tous les enfants de petites section qui le souhaitent pour la sieste, en installant partout où elle le peut des lits superposés permettant de doubler les capacités d’accueil. Cette démarche sera la même avec la réforme des rythmes scolaires.

 

Comment sera organisé l’emploi du temps des élèves dans le cadre des nouveaux rythmes ?

  • Ce que la loi prévoit : L’emploi du temps des élèves sera organisé selon les grands principes suivants : les élèves auront toujours au total 24 heures d’enseignement obligatoire par semaine ; ils iront à l’école 4 jours et demi par semaine, dont le mercredi matin (ou le samedi sur dérogation) ; ils n’auront pas plus de 5 heures 30 d’enseignement obligatoire par jour, ni plus de 3 heures 30 par demi-journée ; ils auront une pause méridienne d’au moins 1 heure 30. Cette nouvelle organisation permettra aux élèves d’avoir des journées de classe de 5 heures 15 en moyenne au lieu de 6 heures actuellement.

En pratique, la réforme ne modifiera pas le nombre d’heures d’enseignement, la semaine comportera comme aujourd’hui 24 heures d’enseignement. Il s’agit seulement de répartir ces heures différemment afin de respecter davantage les rythmes d’apprentissage et de repos des enfants. De même, les nouveaux rythmes scolaires ne compliqueront pas l’organisation quotidienne des familles car, si elles le souhaitent, leur enfant pourra continuer à être pris en charge au minimum jusqu’à l’heure actuelle de fin de la classe (16h30 dans la plupart des écoles). D’autres activités, conçues pour compléter l’enseignement scolaire, seront en effet proposées aux élèves sur le temps libéré.

  •  Ce que nous souhaitons à Bondy : Afin de ne pas perturber l’organisation quotidienne des familles, les accueils en garderie qui se font actuellement de 7h45 à 8h20, puis de 16h30 à 18h ou 18h30, seront maintenus dans tous les cas. Concernant l’organisation des journées, la ville n’a à l’heure actuelle arrêtée aucune hypothèse.
  • hypothèses concertation rythmesC’est précisément pour cela que l’avis des parents d’élèves et enseignants a été sollicité, afin que ces derniers déterminent l’hypothèse qu’ils souhaitent voir mise en place à la rentrée 2013.

Les hypothèses proposées sont les suivantes, et celle qui sera choisie par la communauté éducative sera présentée en conseils d’écoles au début du mois d’avril.

Des comités de pilotage par école, permettant à chacun de s’appliquer pour une réforme réussie dès le mois de septembre, seront par ailleurs mis en place très prochainement et permettront, nous en sommes persuadés, de transformer de manière positive l’offre éducative que nous proposons à nos enfants dans le cadre de cette réforme des rythmes scolaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Sollier, adjoint en charge des politiques éducatives

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 12/03/2013 par dans Actualités des élus de la ville de Bondy, L'éducation.