Jeudi : Grève des profs !
Soutien aux personnels enseignants en grève !

Le lendemain de la rentrée déjà, les collèges et les lycées étaient au bord de la rupture : professeur·es non remplacé·es, vies scolaires submergées par la gestion des absences et des cas contacts, absence d’outils de gestion interne pour savoir qui a été testé et quand, demi-pension en mode dégradé, pas de capteurs de CO2 et pas de purificateurs d’air malgré souvent l’impossibilité d’aérer correctement… Le Premier Ministre Castex a annoncé jeudi 6 janvier la fourniture de masques chirurgicaux aux enseignant·es d’ici à la fin du mois… Une aide qui intervient trop tard, selon le Snes-FSU, qui pointe aussi « le fait que les surveillants des collèges et des lycées » n’auront pas accès à ces masques. La politique menée par l’Education nationale face au Covid-19 provoque une désorganisation massive du système scolaire. Le nouveau protocole est « ingérable ». Tout illustre le refus de ce gouvernement d’entendre les demandes du terrain et d’investir pour améliorer la sécurité des écoles, collèges et lycées, et éviter qu’enfants et adultes ne contractent ou propagent la maladie.  Les enseignant‧e‧s et personnels de l’Education nationale exigent  : 

  • du matériel de protection pour personnels et élèves : masques FFP2, masques chirurgicaux, capteurs de CO2 dans les classes et cantines, purificateurs d’air, capacité de tests étendue dans les établissements.
  • le report des épreuves de spécialité du baccalauréat de mars à juin
  • le recrutement de personnels pour renforcer les vies scolaires
  • l’isolement des cas contacts intrafamiliaux
  • l’élargissement du vivier de personnes remplaçantes par le gel des suppressions d’emplois, la création des postes nécessaires pour répondre aux besoins et le recours aux listes complémentaires

 Outre ces demandes organisationnelles et matérielles légitimes que nous posons avec elles et eux, nous regrettons un sévère manque d’empathie et de compréhension de la vie quotidienne des élèves, des parents et des personnels de l’enseignement. Nous craignons aussi pour la santé mentale de toutes ces personnes sur qui le gouvernement se défausse.  Les enseignant‧e‧s et personnels de l’école, du collège et du lycée et leurs syndicats appelent donc à une grève ce jeudi 13 janvier et à une manifestation.  Nous serons présent‧e‧s en nombre pour les soutenir. Jeudi 13 janvier 14hRDV à Luxembourg (RER B)

Intervention de Boujemâa EL KASMI, conseiller municipal EELV, sur la présentation du rapport développement durable au conseil municipal du 30 janvier 2021 :

Ce rapport, nous ne pouvons que le trouver bon sur le fond car c’est, pour la quasi-totalité, un copié-collé de celui produit par la majorité sortante (il met bien en lumière les avancées permises par notre mandature, c’est notre bilan).
Aucune perspective n’est avancée dans ce rapport, quelle sont les orientations ? Or, il faut continuer à inscrire la ville dans une démarche de territoire avec Est Ensemble et prévoir la révision du plan climat. Quelle suite à ce plan ? Quelle démarche participative pour amener les forces du territoire ?
En revanche, nous sommes inquiets sur ce qu’il advient du traitement des bio-déchets qui avait été expérimenté à l’école Olympe de Gouges, la généralisation avait été votée au CM de février 2020, aucune perspective n’apparaît dans ce rapport.
A ce même CM, nous avions voté une convention avec la métropole du Grand Paris pour la protection du moineau friquet : la MGP avait sollicité la ville de Bondy et non l’inverse comme il est écrit dans votre rapport ;
Nous reconnaissons, néanmoins, l’existence d’une perspective, à savoir, la journée sans voiture prévue dans le programme de campagne du 1er adjoint, mais il n’y a aucune précision sur le déroulement, est-ce sur toute la ville ? Il nous paraissait cohérent de la programmer au cours de la semaine de la mobilité plutôt qu’au cours de la semaine du DD.
Pour éclairer les élus pendant le débat d’orientation budgétaire, nous avions introduit des indicateurs : pour la consommation d’énergie, un graphique sous forme d’histogramme mettait en évidence la consommation pluriannuelle, plus parlante que la consommation de la seule année 2020, comme vous le faites.