Le Blog EELV de Bondy et Les Pavillons-sous-Bois

1er mai : les écologistes appellent à la mobilisation pour l’emploi !

Le chômage progresse dans toute l’Europe. En France, ce sont plus de mille nouveaux demandeurs d’emploi qui, chaque jour, aggravent des chiffres déjà intolérables.1er mai recto

La précarité ronge les conditions de travail et de vie. Ce qui est en cause, c’est le modèle économique qui produit ce désastre, et qui est entré profondément en crise.

Et cette crise n’est ni surprenante ni conjoncturelle. Pour en sortir, il est temps de changer de modèle.

 

Les solutions existent, elles sont écologistes !

 

Les écologistes proposent de tirer les leçons des erreurs passées : les emplois de demain sont dans la transformation écologique de l’économie. Créer de l’activité en économisant les ressources et l’énergie, parce qu’elles s(er)ont plus rares et plus chères ; investir dans le changement de nos modes de vie et de production (des voitures moins consommatrices, des transports collectifs, un habitat rénové pour réduire les besoins énergétiques…) ; engager la mutation de notre appareil industriel vers les secteurs d’avenir. C’est possible, c’est nécessaire et c’est urgent. D’autres pays ont engagé la transition, et créé des centaines de milliers d’emplois nouveaux, durables et non délocalisables. En France, on peut créer en quelques années plus de 600 000 emplois dans la rénovation, l’isolation, le chauffage et la construction ; plus de 130 000 emplois dans les énergies renouvelables.

 

Ensemble nous pouvons agir pour de nouvelles règles du jeu

1er mai verso

  • L’Accord national interprofessionnel (ANI) a permis de rouvrir un dialogue social longtemps malmené par les gouvernements de droite. Malgré les avancées qu’il porte, cet accord reste to
    utefois très déséquilibré (raison pour laquelle les parlementaires écologistes n’ont pas approuvé le texte au Parlement).
  • Il est pourtant essentiel que se poursuive et s’amplifie le DIALOGUE SOCIAL. Les chantiers ne manquent pas, laissés à l’abandon par dix années de fuite en avant : sécurisation des parcours professionnels, conditions de travail effectivement respectueuses des droits, réduction et encadrement du recours aux temps partiels, résorption de la précarité, égalité professionnelle entre les femmes et les hommes…
  • La TRANSITION ÉCOLOGIQUE, c’est aussi aller plus loin. Anticiper les mutations, pour ne pas les subir : formation tout au long de la vie, partage du travail, diversification et relocalisation des activités, économie du recyclage et de la réparation… L’économie verte crée des emplois et répond aux défis de l’avenir !
Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 30/04/2013 par dans Actualités EELV.