Le Blog EELV de Bondy et Les Pavillons-sous-Bois

La bourse locale du travail de Bobigny en danger

 

bobigny01

La mairie de Bobigny asphyxie un lieu indispensable de lien social et de défense des droits ! 

La Fédération de Seine-Saint-Denis de la Ligue des Droits de l’Homme exprime sa très vive inquiétude concernant les décisions du maire élu en 2014 à Bobigny qui réduit de façon importante les subventions attribuées à la Bourse locale du Travail. Asphyxiée financièrement, celle-ci est en situation de cessation de paiement, contrainte de licencier deux salariées et placée dans l’impossibilité de poursuivre son activité dans des conditions normales, donc d’accueillir les habitants pour tous les problèmes liés à la défense de leurs intérêts professionnels, individuels et collectifs, qu’il s’agisse des salariés, des retraités ou des chômeurs.

Après la fermeture de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil, c’est l’offensive de la droite qui se poursuit contre les libertés syndicales et les outils de défense et de solidarité que se sont donnés les salariés. A la faveur de l’alternance politique, au prétexte d’une politique de réduction des dépenses qui se fait au détriment des plus faibles, le maire de Bobigny supprime tranquillement un lieu de vie, d’écoute, de lien social et de défense des droits.

C’est un geste politique grave que de remettre en cause l’acquis social que représente l’existence d’une Bourse du travail. C’est vouloir rompre brutalement avec un siècle et demi d’histoire du monde du travail et des luttes sociales. Les travailleurs et la population n’ont rien à gagner à la disparition d’un outil permettant d’être un peu moins isolé et démuni dans la relation avec les employeurs, alors que la représentation syndicale est faible ou inexistante dans la plupart des PME, alors que salariés, retraités et chômeurs sont de plus en plus renvoyés au chacun pour soi, à la lutte de tous contre tous, loin des solidarités collectives créatrices de protections et de droits.

Les plus précaires doivent pouvoir s’informer et se défendre, trouver les moyens de résister face aux dégâts de la crise sociale et des politiques d’austérité. La Fédération de Seine-Saint-Denis de la Ligue des Droits de l’Homme demande le maintien des subventions et des locaux des Bourses du Travail, outils essentiels de la démocratie.

A Bobigny comme ailleurs, les Bourses du Travail doivent vivre !

Elle appelle à signer massivement la pétition intersyndicale : http://petition.ulcgtbobigny.fr/

et à participer, avec les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, FSU, CFTC, CGC, au 

rassemblement le 30 septembre a partir de 18 h.

sur le parvis de la mairie de Bobigny

 

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 01/10/2015 par dans Actualités des élus de la ville de Bondy, et est taguée , , , , , , , , , , , , , .