Le Blog EELV de Bondy et Les Pavillons-sous-Bois

L’article 255 de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement soumet les collectivités territoriales et les EPCI à fiscalité propre de plus de 50 000 habitants à la présentation, préalablement aux discussions budgétaires, d’un rapport sur la situation interne et territoriale en matière de développement durable.

Pourquoi ? Parce que le développement durable est un moyen de regarder la Ville sous un prisme nouveau et de donné un caractère exemplaire à notre administration. En travaillant de manière transverse et  en regardant Bondy sous un nouveau prisme nous pouvons progresser dans l’utilisation des deniers publics, notamment en investissant de manière durable. Voilà notamment quatre ans que la Ville est entrée dans une démarche Plan climat, avec pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Une telle démarche doit pouvoir engager la Ville dans une boucle vertueuse, tant environnementale que budgétaire. Bondy est vulnérable et dépendante face aux énergies fossiles qui pèsent sur le budget tant de la ville que des ménages. Nous devons donc investir pour rendre notre patrimoine plus durable, investissements qui nous permettront de faire des économies substantielles à court et moyen terme.

Ce rapport est donc un exercice d’évaluation des politiques publiques, sous l’angle du développement durable. Il a pour but de donner une vision globale des projets menés sur une année. Document d’aide à la décision, il doit permettre aux élus, en amont du DOB, de pouvoir se positionner et orienter le budget en faveur des actions économiquement, socialement, environnementalement mais aussi techniquement plus durables et pérennes.

Le rapport 2016 se décline autour des thématiques de la lutte contre le changement climatique, de l’accompagnement des familles et de notre exemplarité. Pour cette dernière édition, on constate une augmentation dans la prise en compte de la thématique dans l’ensemble des champs de compétences de la collectivité. Des passerelles avec les écoles, les centres sociaux, la restauration, la communication,  le CCAS, les services techniques ont été créées. L’année a aussi été ponctuée d’événements permettant de sensibiliser toujours un peu plus de bondynois.

Nous pouvons aussi citer le projet relatif au tri des papiers. Mis en place dans l’ensemble des bâtiments municipaux et écoles du territoire, cette action permet d’unir les différents acteurs du territoire autour d’un engagement commun et d’une action simple. On peut également souligner la labellisation du quartier Delattre de Tassigny en Eco-quartier, la rénovation du parking de la gare, la poursuite du service d’auto partage, la futur occupation du jardin Pasteur ou encore le travail réalisé par les centres sociaux à La Sablière et La bruyère, ainsi que les projets menés par les CCQ, l’arrivée de deux nouvelles ruches, la politique tarifaire, …

A mon sens ce rapport évolue positivement d’année en année. Il reste certes perfectible, notamment sur la création d’indicateurs fixes qui nous permettraient d’évaluer chaque année notre politique publique et ce de manière bien plus rigoureuse. Ce travail est actuellement en cour de réflexion au sien de la mission développement durable.

TELECHARGER LE RAPPORT

Publicités