La multiplication des data centers en Seine Saint Denis

 La « révolution » du Big Data (les Méga Données) est en route, mais pour quelle révolution ?

3418008_5_6312_une-salle-d-interconnexion-des-reseaux-de_5c4ebe88a8a743828b72a3993f780b24

Photo : Yves Marchand et Romain Meffre pour « Le Monde « 

 

Internet n’est pas que «virtuel », il a un coût énergétique et environnemental : son usage représente 2 % des émissions mondiales de CO2 (autant que l’aviation civile). En France, l’utilisation du Web représente 9,5 % de la consommation électrique nationale.

Les réseaux de télécommunications, les connexions d’ordinateurs, portables, tablettes… sont plus efficients technologiquement et moins polluants d’année en année, mais le nombre des utilisateurs croît et l’échange de données augmente inexorablement.

Ces évolutions ont entraîné réflexions et débats, notamment au sein de la communauté de communes Plaine Commune (autour de Saint Denis), avec l’implantation sur son territoire de nombreux « data centers » (centres de données). L’écologiste Michel Bourgain (maire de l’Ile Saint Denis), a présenté un audit sur ce sujet, en sa qualité de vice- président à l’écologie urbaine de Plaine Commune.

Je résume ci dessous les principales constatations et interrogations de cet audit :

  • Les data centers stockent les données numériques, données en forte croissance avec l’usage du « cloud computing » (le stockage des données des internautes sur les disques durs communs des centres). Il  existe 14 centres (et 3 sont en projet) sur le territoire de Plaine Commune, soit la moitié des implantations franciliennes. Ils sont composés de bureaux, d’équipements électroniques (serveurs…) et peuvent être dédiés à un seul client (par ex. Amazon) ou être loués à plusieurs. Leur développement en Seine Saint Denis s’explique essentiellement par des terrains disponibles à des prix plus bas qu’à Paris, par l’existence d’un réseau de télécommunications de qualité, dont des opérateurs proposant la fibre optique.
  • La consommation d’électricité des data centers est très importante. Les appareils, toujours allumés, n’utilisent le plus souvent que 10 % de leur capacité et les data centers sur-dimensionnent de 30 à 50 % leurs besoins de puissance pour avoir une réserve de secours. Ainsi on estime que les 14  centres consomment l’équivalent d’une ville de 250 000 habitants et que les centres de données du monde utilisent chaque année l’équivalant de la production de 30 centrales nucléaires. En Ile de France, l’implantation  annoncée de nouveaux centres de données s’accompagnera d’une multiplication par 7 de leur puissance électrique en 5 ans ; les équipements électriques nécessaires pour couvrir ces nouveaux besoins restant à la charge d’ERDF. Ajoutons que les data centers possèdent tous, en cas de défaillance du réseau, des groupes électrogènes au fuel stocké en cuves enterrées.
  • Les équipements électroniques des centres doivent être refroidis en permanence (à 21 degrés) et la chaleur est rejetée à l’extérieur des bâtiments.
  • Les emplois directs créés par les centres de données sont très limités. Sur une surface équivalente, une PME/PMI en génère bien davantage.
  • La réforme de la taxe professionnelle, depuis 2010, a fortement réduit les recettes fiscales générées par les data centers, car ils sont définis par les services des impôts comme des entrepôts classiques et imposés comme tels, soit moins que si on prenait en compte la technologie des services utilisés.

La question des centres de données a entraîné une réflexion des écologistes du département qui vont faire des propositions  pour :

  • Interpeller l’Etat et les parlementaires pour obtenir une fiscalité plus juste des data centers.
  • Limiter leur consommation énergétique, par ex avec un refroidissement à 25 degrés au lieu de 21 ? Et privilégier les énergies renouvelables.
  • Récupérer et valoriser la chaleur (création d’un réseau de chaleur urbain avec des collectivités, des aménageurs ; regrouper les centres futurs sur un même espace et préférer la verticalité…).

 

L’internaute écocitoyen peut déjà s’imprégner de quelques bons gestes pour limiter ses émissions de CO2 : supprimer régulièrement les courriels stockés ; préférer l’envoi d’e-mails groupés si possible ; compresser ses pièces jointes ; conserver de préférence ses documents et images sur des disques durs externes personnels….

Notons que les besoins augmentent mais que le stockage de données coûte de moins en moins cher et que les constructeurs de composants eux-mêmes sont engagés dans la réduction de la consommation électrique : avec des puces de processeurs de plus en plus finement gravées qui chauffent moins et consomment moins pour une puissance pourtant décuplée.

Ces considérations à propos des data centers nous renvoient à des questions plus vastes : Internet est il bon pour la planète ? Peut il permettre une civilisation techniquement soutenable ?…

Les hautes technologies utilisent des ressources rares, pas ou peu recyclables (terres rares, titane…), et les grandes sociétés poussent à la fabrication d’objets à l’obsolescence programmée ou trop vite dépassés ; cette fuite en avant (attendue et encouragée par bien des consommateurs) s’accompagne d’une raréfaction des ressources, de la pollution des sols, des eaux, de l’air, avec des évolutions préoccupantes liées au réchauffement climatique.

A ce sujet, la puissance du Big Data avec sa masse astronomique de données numériques et de mesures mises notamment au service du Climate Data, peut elle suffire à limiter le réchauffement climatique ? C’est un outil technologique extraordinaire scrutant les évolutions du climat de la Terre pour mieux connaître, comprendre et décider, certes, mais tout dépendra, comme toujours, de son usage : Monsanto et les spéculateurs du « risque agricole » savent aussi se servir de ces données pour leur profit et non celui des habitants de la planète !

L’urgence serait de changer de modèle énergétique : sobriété, efficacité, renouvelables, recyclage… avec un Big Data au service d’un développement soutenable : pour une vraie révolution !

  1. T. (Librement inspiré du compte rendu d’EELV 93 et d’articles du Monde, de Libération, de Géo.)

Publicités

Du 1er au 7 avril, Bondy vous propose sa semaine du développement durable !

affiche SDD 2014

 

La semaine du développement durable, c’est quoi ?

C’est une semaine pour proposer d’autres modes de produire, de consommer, de se déplacer, de participer. Pour la deuxième édition, la Ville s’engage dans l’organisation de cet événement national qui a lieu du 1er au 7 avril. En 2014, cette manifestation est placée sous le signe de la transition énergétique et du « Consommer autrement ».

Dans ce cadre, les services municipaux ont souhaité montrer un autre Bondy. Pour permettre aux habitants de poser un regard nouveau sur leur environnement, un parcours pédestre sera proposé le samedi 5 avril à la découverte d’une trame verte du nord au sud de la ville. Ce « fil vert » sera ponctué d’ateliers ouverts à tous sur les thématiques du développement durable.

Plus tôt dans la semaine, un atelier animé par l’Agence locale de l’énergie MVE sera proposé le jeudi en soirée, dans le cadre de l’élaboration du Plan Climat de la Ville. Pour clore cette semaine du développement durable, un concours photo proposera de partir à la recherche d’un autre point de vue sur Bondy, du vôtre. Montrez-nous le regard que vous portez sur votre ville.

 

Programme détaillé 

Cinéma

Tante Hilda !

tante hilda

Dessin animé français de Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux (2014-1h29)

Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent.

Mais la catastrophe n’est pas loin…

Film suivi d’une réflexion autour de l’égalité et du développement durable.

 

Mercredi 2 avril dans le cadre d’une activitéproposée par les centres de loisirs

2,30 € par enfant inscrit aux centres de loisirs municipaux.

Samedi 5 et dimanche 6 avril, projection tout public – Plein tarif : 6 € -Tarif réduit : 4 €

Cinéma André Malraux

 

Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

Les « Pommes d’amis »

légumesLes bénévoles de l’AMAP Pommes d’amis ouvrent les portes de la ferme Caillard à tous les curieux pour faire découvrir la démarche des producteurs de légumes, de porc, d’oeufs, de pain et de miel, produits localement et dans le respect d’une agriculture biologique.

C’est autour d’un moment convivial (café, boissons, et diverses douceurs) que les bénévoles de l’association témoigneront de leur engagement pour une autre consommation avec un vrai respect du travail des producteurs, de la terre, des produits, de leur impact environnemental.

 

Mercredi 2 avril De 18h30 à 20h

Ferme Caillard, 48 rue Roger Salengro

Entrée libre

 

Atelier participatif

Bilan carbone des familles

logo MVELes ateliers animés par des conseillers de l’Agence locale de l’énergie – maîtrisez votre énergie (MVE) chercheront à trouver des solutions pour réduire les consommations d’énergie dans la vie personnelle et professionnelle de chacun. Ces activités, en lien avec la démarche Familles à énergie positive lancée par MVE et pilotée par Est Ensemble, s’insèrent dans le cadre de la démarche Plan Climat Energie Territorial (PCET) de l’agglomération et le la ville.

 

Jeudi 3 avril De 18h30 à 20h30, à la ferme Caillard – 48, rue Roger Salengro.

Entrée libre

 

Recyclage des ordinateurs

Eco-Citoyens 2.0

ordi recyclésChaque année, plusieurs millions d’ordinateurs en bon état sont mis au rebut. Face à ce gaspillage, le dispositif Ordi pour tous met en place des collectes d’ordinateurs. Si vous avez du matériel informatique vieillissant, cassé et dont vous souhaitez vous débarrasser, l’association recyclage Ecocitoyen collectera disques durs, écrans, tablettes,… L’Association des paralysés de France s’occupera de les recycler. Puis l’association bondynoise Acefepi en lien avec le CCAS, la Mission locale, Bondy insertion et le Dispositif de réussite éducative les redistribueront à des familles, étudiants, associations et jeunes entrepreuneurs nbondynois moyennant 50 euros pour une période d’un an renouvelable une fois.

 

Vendredi 4 avril de 14h à 16h30 place Neubeurger

 

 

Parcours « Fil Vert »

L’écologie dans la ville

Les services municipaux ont construit un parcours à sensibilité écologique qui traverse la ville pour montrer un autre Bondy et permettre un regard nouveau sur la ville. Ce fil vert dans la ville propose une balade à la découverte des espaces végétalisés de Bondy en franchisant l’ensemble des frontières urbaines que sont les voies de chemin de fer, l’avenue Gallieni et le canal de l’Ourcq. Des chemins de traverse ont été identifiés pour rejoindre le fil vert (signalés en rouge sur le plan page 6).

Le long du parcours, des ateliers ludiques de 45 minutes autour du développement durable seront proposés aux participants, les invitant à devenir des consom’acteurs de leur ville :

  • 14h30 : un atelier d’éco-conduite au square du 19 Mars 1962
  • 15h45 : un quizz participatif consommer malin au théâtre de verdure au parc de la Mare à la Veuve.

 corossol

Samedi 5 avril

Animations : Compagnie Corossol

Parcours détaillé en bas de page

Parcours et ateliers gratuits

 

 

Concours de photographies

Un autre regard sur Bondy

La Ville lance un concours photo sur la thématique du regard ouvert. Le développement durable n’est pas une solution unique mais la conjonction d’une somme de vies, d’avis.

La Ville s’intéresse aujourd’hui à la façon dont les Bondynois voient leur environnement et les lieux de leur quotidien. Bondy change de visage. Ces modifications mettent à nu des espaces, en cachent d’autres, attirent des personnes, des activités, sont sources de lien, de rencontres, de nouveautés, de destruction, … Un jury examinera les clichés et primera 8 photographies, en se basant sur le respect du thème, l’originalité, la qualité de la prise vue, ou encore l’esthétique de la photographie. Les gagnants bénéficieront de lots, et verront leurs photographies exposées dans Bondy, notamment dans le cadre d’une exposition dans les parcs et jardins, à l’été 2014.

 dsc36952.jpg

A partir du lundi 7 avril,

Lancement du concours photo

Les clichés sont à envoyer à concoursphoto@ville-bondy.fr

Date limite de dépôt ou d’envoi des photos dimanche 25 Mai 2014.

 

 

Détail du parcours fil vert :

fil vert

 

Tribune des élus EELV pour le mois de décembre 2013

 

tonne équivalent CO2

Bondy s’est lancée en partenariat avec la communauté d’agglomération dans la réalisation d’un Plan Climat Energie Territorial (PCET), dont l’élaboration se déroule en plusieurs phases : L’année 2013 a permis la réalisation du Bilan Carbone® de la ville. Cette méthode permet de comptabiliser les émissions, directes ou indirectes, de gaz à effet de serre d’une activité ou d’un site et d’en dresser un état des lieux servant de référence pour le suivi et la mise en œuvre d’actions spécifiques. A cette fin, l’ensemble des services de la Ville ont été sollicités et Bondy s’est illustrée par son efficacité dans la restitution des informations. Après presque une année de travail les résultats ont pu être présentés le 20 novembre derniers et des pistes d’actions définies. La rénovation thermique et l’efficacité énergétique des bâtiments apparaissent comme une priorité. Un véritable changement de paradigme est nécessaire, car le coût de l’inaction sera bien supérieur à celui de démarches ambitieuses mises en place dès aujourd’hui.

 

Les élus du groupe Europe-Ecologie – Les Verts

Zoom sur les économies d’énergie en copropriété ! Jeudi 21 novembre à 19h00 à BONDY

image conf copro

Animées par un Conseiller Info ->Energie de l’Agence Locale de l’Energie de l’Est Parisien, MVE, les Conf’ Copro  apportent des outils concrets pour réduire la facture énergétique ainsi que des conseils précis pour les projets de rénovation en copropriété.  D’une durée de 1h30 à 2h00, elles sont destinées  à tous les acteurs de la copropriété, copropriétaires, conseils syndicaux et syndics.

Domaine complexe à la croisée de plusieurs compétences, juridique, technique, sociale et financière, les copropriétés privées ne relèvent pas de dispositifs d’accompagnement systématique et apparaissent comme le « parent pauvre » de la politique énergétique actuelle. Plusieurs structures, dont les Agences Locales de l’Energie accompagnent les démarches de copropriétés dans leur parcours de rénovation.

L’Est Parisien sur lequel l’Agence Locale de l’Energie MVE intervient, est principalement composé de logements collectifs. Dans ce contexte, MVE a mis en place toute une série d’actions destinées aux acteurs de la copropriété pour les accompagner  dans leurs démarches de rénovation énergétique.

Les Conf’Copro concourent à la mobilisation et sensibilisation des acteurs de la copropriété. L’objectif est de donner une vue d’ensemble d’une démarche de rénovation énergétique, tout en incitant à se lancer dans un projet de rénovation énergétique. Après une présentation du contexte énergétique et règlementaire en copropriété, l’ensemble du processus de rénovation en copropriété est exposé. La présentation, agrémentée de conseils pratiques, est suivie d’échanges libres avec la salle sous forme de questions-réponses.

Au cours de cette Conférence, le Coach Copro® plateforme web d’accompagnement de la rénovation énergétique sera également présenté ainsi que le guide réalisé par MVE « réussir sa rénovation en copropriété, les étapes clefs ».

 


INFORMATIONS PRATIQUES

Conférence organisée par l’Agence Locale de l’Energie MVE,  avec le soutien de la Ville de Bondy

Espace Chauzy / Hôtel de Ville – Esplanade Claude Fuzier  – 93140 Bondy

Entrée libre dans la limite des  places disponibles.

Réservation souhaitée au 01 42 87 13 55  ou par mail à copro@agence-mve.org

Ou  via le formulaire d’inscription :

https://docs.google.com/forms/d/10r-VC9tElkEVA0W1Vw2Hh9WKleGiecQiwCnG2vIFf_A/edit


MVE, Agence locale de l’énergie de l’est parisien : 

Première Agence Locale de l’Energie créée en Ile-de-France et première structure à avoir mis en place le dispositif Espace INFO->ENERGIE en 2001, MVE se déploie aujourd’hui sur l’Est Parisien. Son territoire comprend 10 collectivités adhérentes ou conventionnées et un ensemble de 23 communes pour l’Espace INFO->ENERGIE qui représente plus de 820 000 habitants.

MVE porte des missions d’information, de sensibilisation et de  conseil en matière d’économies d’énergie et de transition énergétique auprès du grand public, des collectivités et des acteurs du territoire. Son action est neutre et indépendante et vise à améliorer les cultures communes en matière énergie-climat et à accompagner la mise en œuvre des politiques publiques.

Les Conseillers INFO->ENERGIE reçoivent gratuitement les particuliers, dans les locaux de la permanence à Montreuil ou par téléphone. Le service est ouvert du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30, le jeudi jusqu’à 19h et chaque premier samedi du mois, sur rendez-vous uniquement,  de 10h à 13h (hors jours fériés). Tél : 01 42 87 99 44 et site : www.agence-mve.org

MVE bénéficie du soutien de l’ADEME, des départements de Seine-Saint-Denis et du Val de Marne, de la CA Est Ensemble  ainsi que des villes de Bagnolet, Bondy, Montreuil, du Pré Saint-Gervais  et de Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont et Vincennes.

 MVE est membre du réseau Rénovation Info – Service


Contact :

Anne d’ORAZIO – Directrice ; adorazio@agence-mve.org

Brigitte CORINTHIOS – Directrice Adjointe ; bcorinthios@agence-mve.org

Tél. 01 42 87 13 55/ www.agence-mve.org

12 Bd Rouget de lisle – 93 100 Montreuil

 

Retour sur le Conseil municipal du 16 octobre

Intervention dossier 13-19 : approbation de l’adhésion de la ville à l’association Comité 21 – Claire Cauchemez

 

Au-delà des obligations légales en matière de développement durable pour notre ville (présentation annuelle du rapport sur le développement durable, mise en œuvre du Plan Climat Energie Territorial etc.) qu’il faut pérenniser, nous souhaitons aujourd’hui que Bondy  s’engage et soit exemplaire dans ce domaine, notamment dans son fonctionnement quotidien de collectivité.

C’est ainsi qu’est née la volonté de transformer certaines pratiques et de sensibiliser le personnel municipal aux enjeux du développement durable. Un des moyens identifiés est la mise en place de référents développement durable dans les services de notre ville, dont le principe a été validé avant l’été, et qui seront mis en place d’ici quelques semaines.

Ces référents auront notamment pour mission :

  • D’être une interface de dialogue, un relais d’information
  • D’être un ambassadeur des bonnes pratiques
  • D’être force de proposition
  • De participer à des réunions et à des formations régulières

Ces référents développement durable sont recrutés sur la base du volontariat, suite à un appel à candidature spontanée à l’été 2013.

Ils bénéficieront d’une décharge horaire mensuelle qui leur permettra de mener à bien leur mission et de participer aux différents temps de réunions et de formation.

Dans le cadre de cette mission, ils seront en effet formés aux enjeux du développement durable, aux obligations légales de notre collectivité, à leur rôle au sein de celle-ci, aux bonnes pratiques et éco-gestes applicables au quotidien etc.

Afin de nous faire accompagner au mieux dans cette démarche, notamment en ce qui concerne les formations, nous proposons que la ville adhère au Comité 21.

Le Comité 21 accompagne et conseille ses adhérents dans l’élaboration et la mise en œuvre opérationnelle du développement durable. Il contribue, sur la base d’une mise en réseau de l’information et d’une synergie des stratégies  publiques et privées, à l’ancrage territorial du développement durable en France.

Le Comité 21 interviendrait ainsi deux fois début 2014 :

–         une fois auprès des cadres de l’administration pour aborder avec eux la stratégie en matière d’élaboration d’un rapport développement durable de qualité pour notre collectivité ;

–         une fois auprès de nos référents développement durable autour des grands enjeux du développement durable, du cadre légal, et des bonnes pratiques à adopter au quotidien.

Le coût pour la ville sera selon nous largement rentabilisé, dans la mesure où l’adhésion nous permettra de bénéficier de l’accompagnement, du suivi, de la mise en réseau, mais aussi et surtout de sessions de formations personnalisées pour nos agents.

Afin de mener à bien ce projet d’ampleur, la première chose à faire est d’en organiser le pilotage. A cet effet nous avons préconisé la création d’un poste de chargée de mission développement durable.

La chargée de mission développement durable, qui a officiellement pris ses fonctions depuis le début du mois d’octobre, sera chargée de la rédaction du rapport sur le développement durable annuel, et dans ce cadre, de l’animation du réseau de référents développement durable dans les services, mais aussi du suivi et de la mise en œuvre des actions. A cela s’ajoute la poursuite du travail engagé sur le Plan Climat Energie Territorial, pour lequel nous allons, comme je l’ai évoqué lors du précédent conseil municipal, entrer dans une deuxième phase, celle de l’action.

Le développement durable et ses défis doivent nous conduire à penser nos politiques et construire nos budgets différemment, en envisageant nos actions et nos impacts sur le long terme. Bondy a entamé, un certain nombre de démarches. Il nous semble primordial aujourd’hui de ne pas laisser retomber cet élan et de nous donner les moyens nécessaires à leur mise en œuvre.

logo-comite21

http://www.comite21.org

Dossier 13- 8 : Demande de garantie d´emprunt formulée par BONDY HABITAT pour le remboursement d’un emprunt de 190 000 euros destiné au financement d´une opération de portage foncier 46/48 rue Jules Guesde à Bondy – Philippe Gauthier

Le groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) s’abstiendra de voter lors de cette délibération. Comme c’est souvent le cas avec Bondy Habitat, nous n’avons pas connaissance du projet qu’ils envisagent sur cette parcelle. Or il nous est difficile de cautionner un projet sans le connaître.

Relevez le défi : devenez familles à énergie positive !

 

Est Ensemble lance un appel à foyers volontaires : « Familles à énergie positive »

 famille à énergie positive

Dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial, Est Ensemble lance à la rentrée un appel à foyers volontaires pour son opération « Familles à énergie positive ». Celle-ci a pour objectif de démontrer que chacun est concerné par le changement climatique et qu’à ce titre chacun peut lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre et réduire sa facture !

 

Le principe de ce dispositif est simple : via des éco-gestes simples, les familles ont pour objectif d’économiser le plus d’énergie possible sur les consommations de la maison : chauffage, eau chaude, équipements domestiques. Les familles sont regroupées par sept ou huit pour former des équipes. Coachée et formée, chaque équipe fait le pari d’atteindre au moins 8% d’économie d’énergie sur la saison de chauffe prochaine (de décembre 2013 à mars 2014) par rapport à ses consommations de l’année précédente.

 

Est Ensemble a sollicité le partenariat de l’agence locale de l’énergie Maîtriser Votre Energie (MVE) pour accompagner 50 familles dans cette initiative. Les participants se verront remettre un « kit de réduction d’énergie » et seront formés pour réussir collectivement le défi.

 

Exemples d’actions concrètes :

  • Je décide de baisser d’1 ou 2°C la température de chauffage de mes pièces
  • Je limite le volume de mon frigo aux besoins du foyer.
  • Je coupe l’eau de la douche pendant que je me savonne.
  • J’utilise uniquement des ampoules basse consommation dans toutes les pièces de vie.

 

Vous êtes volontaires pour ce concours collectif et convivial ?

 

Informez-vous et inscrivez-vous avant le 15 novembre 2013 auprès de l’agence locale de l’énergie MVE par téléphone au 01 42 87 13 55 ou par mail à contact@agence-mve.org

 

affiche familles à énergie positive

La fête de l’énergie commence demain !

LA FÊTE DE L’ENERGIE

Du 16 octobre au 19 octobre 2013

fête de l'énergie 2013

Pour la quatrième année consécutive et à l’occasion du lancement de la campagne « j’éco-rénove, j’économise », les conseillers Info > Energie, membres du réseau « Rénovation Info Service », se mobilisent pendant la Fête de l’Energie :

Conférence, Café-débat, déambulation urbaine, atelier d’échanges, permanences Conseils…. Un programme chaque jour pour tous les goûts !

 

Mercredi 16 octobre de 13h30 à 17h30 : Permanence-Conseil à Rosny-sous-Bois

Des questions sur sa facture d’énergie? Un projet de rénovation énergétique ? Envie de voir la thermographie aérienne de sa  toiture ? Savoir à quelles aides financières prétendre ?

Un conseiller INFO->ENERGIE reçoit les particuliers pour toute question relative à l’énergie !

 

Sur ou sans Rendez-vous 01 48 12 27 85

Maison des projets Claude Naissant Espace Malraux, 23 avenue du Général Gallieni – Rosny-sous-Bois

 

Mercredi 16 octobre à 19h30 : Conf’Copro « Zoom sur les économies d’énergie ! » à Vincennes

Animée par un Conseiller Info->Energie de l’Agence Locale de l’Energie MVE,  les Conf’ Copro, d’une durée de 1h30 à 2h00, sont destinées  à tous les acteurs de la copropriété, copropriétaires, conseils syndicaux et syndics.

La Conf’Copro apporte des outils concrets pour réduire la facture énergétique ainsi que des conseils précis pour les projets de rénovation en copropriété.

L’objectif est de donner une vue d’ensemble d’une démarche de rénovation énergétique, tout en incitant à se lancer dans une telle démarche. Après une présentation du contexte énergétique et règlementaire en copropriété, l’ensemble du processus d’une démarche de rénovation en copropriété est exposé.

La présentation, agrémentée de conseils pratiques, est suivie d’échanges libres avec la salle sous forme de questions-réponses. A cette occasion, MVE présentera également le CoachCopro®, service web gratuit et indépendant de la rénovation énergétique en copropriété.

Entrée libre. Réservation souhaitée 

Salle Robert-Louis, Espace Cœur de Ville, 98 rue de Fontenay – Vincennes

 

Jeudi 17 octobre de 14h00 à 17h00 : Permanence-Conseil à Joinville-le-Pont

Permanences Info-Conseil et présentation de la thermographie aérienne de Joinville-le-pont et conseils en énergie

 

Sans Rendez-vous

Hôtel de Ville, 23 rue de Paris, Joinville-le-Pont

Et aussi tous  les 1er et 3ème jeudis du mois. 

 

Jeudi 17 octobre à 19h00 : Café-énergie : «  »la transition énergétique et nous ! »

A l’heure où le GIEC rend son nouveau rapport, comment parler d’énergie concrètement et localement ?

Energie, production, consommation, gestion des ressources, richesses, inégalités, politique énergétique, réchauffement climatique…et l’homme dans tout ça ?

Autant de questions auxquelles les « vagabonds de l’énergie », deux jeunes ingénieurs, ont tenté de trouver des réponses en allant à la rencontre d’habitants à travers plus de 20 pays de 2010 à 2011.  En limitant leur bilan carbone, en train et à vélo, ils ont sillonné les routes de France, de  Scandinavie, d’Europe de l’Est, du Moyen-Orient et même celles de l’Extrême-Orient,  comptabilisant ainsi plus de 60 visites !

Ils retracent cette exceptionnelle aventure dans un court documentaire que nous vous proposons de découvrir en leur présence :

Soirée animée par Raphaël Claustre, directeur du CLER, réseau pour la transition énergétique

 

Entrée libre. Nombre de places limité.  Réservation souhaitée 

Café « le Petit Pub », 37 Bd Rouget de Lisle 93100 Montreuil

 

En savoir plus sur les vagabonds de l’énergie

http://www.vagabondsenergie.org/

http://www.youtube.com/watch?v=slAONIUJf7w#t=40

 

 

Vendredi 18 octobre  de 9h30 à 12h00 : Atelier d’échanges : « les artisans face à la transition énergétique »

Guichet unique de la rénovation énergétique, éco-conditionnalités des aides, le contexte national de la politique énergétique évolue, les demandes des particuliers et les questions des artisans aussi ! Comment s’y préparer en tant qu’artisan ?  Regards croisés entre un Conseiller Info > Energie  et les artisans.

Entrée libre. Réservation souhaitée

CMA 93. 91-129 rue Edouard Renan – Bobigny  

 

Samedi 19 octobre, à partir de 10h00  : « Familles à énergie positive » : relevez le Défi !

A l’occasion du lancement du Défi  « Familles à énergie positive », invitation à une déambulation urbaine, en musique pour découvrir les opérations exemplaires et les enjeux de renouvellement urbain de la ZAC de  l’Hôtel de Ville de Bobigny et du quartier Karl Marx (réhabilitations, constructions neuves, aménagement d’espaces piétons….) avec la participation de Sequano Aménagement.

Cette déambulation sera suivie, à partir de 12h, d’un apéritif convivial et d’un temps d’échanges autour du Défi Familles à Energie positive, à l’hôtel de ville de Bobigny.

Nombre de places limité.  Inscription souhaitée au préalable

Rendez-vous à 10h00  devant la Bourse du travail, Place de la Libération à  Bobigny.

 


Informations pratiques

Entrée libre sur inscription pour toutes les manifestations auprès de :

L’Agence Locale de l’Energie « Maîtrisez Votre Energie »

12, Boulevard Rouget de Lisle

93100 Montreuil

Tél : 01 42 87 13 55 – Mail : contact@agence-mve.org

 

Formulaire d’inscription en Ligne :

https://docs.google.com/forms/d/1mc-ep2bCDsZsT3tsv6qYI433HSerc4oS54vNnrP2Fv4/edit

 

Programme détaillé sur le site de l’Agence

http://www.agence-mve.org/la-fete-de-lenergie-mve-se-met-en-fete/

 


MVE

L’Agence locale de l’énergie de l’Est parisien MVE, informe, sensibilise et oriente les propriétaires et les locataires en matière d’amélioration de la performance énergétique de leur logement, ainsi que sur les modalités de financement de ces opérations.

Les Conseillers INFO->ENERGIE reçoivent gratuitement les particuliers, dans les locaux de la permanence à Montreuil ou par téléphone. Le service est ouvert du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30, le jeudi jusqu’à 19h et chaque premier samedi du mois, sur rendez-vous uniquement,  de 10h à 13h (hors jours fériés). Tél : 01 42 87 99 44 et site : www.agence-mve.org

 

MVE est membre du réseau Rénovation Info – Service


Contact :

Anne d’ORAZIO – Directrice ; adorazio@agence-mve.org

Brigitte CORINTHIOS – Directrice Adjointe ; bcorinthios@agence-mve.org

Tél. 01 42 87 13 55/ www.agence-mve.org

12 Bd Rouget de lisle – 93 100 Montreuil