Etat d’urgence : pourquoi nous le refusons – Débat public à Bondy Vendredi 11 mars

Etat urgence

Publicités

Pour l’égalité et la fraternité : Stop à l’état d’urgence et à la déchéance de nationalité

Dans le communiqué EELV accessible ici, les écologistes rappellent leur opposition à une nouvelle prolongation de l’état d’urgence et soutiennent les manifestations prévues ce samedi 30 janvier partout en France pour dénoncer l’état d’urgence permanent et l’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution. Plus d’informations sur le site EELV IDF http://idf.eelv.fr/etat-durgence

Rendez-vous samedi à Paris:
14h15 devant la statue de la place de la République,
à l’endroit qui fait face à la rue du Temple.

Merci à celles et ceux qui peuvent de ramener drapeaux EELV et slogans

Vous trouverez en PJ des visuels à diffuser sur les réseaux sociaux, en bandeau Facebook ou Twitter. Vous pouvez aussi relayer ce tweet

Le rassemblement de samedi est à l’initiative de plusieurs collectifs et organisations :

  • Nous ne céderons pas !
    Le collectif Nous ne céderons pas ! est constitué de 140 associations et organisations syndicales (LDH, CNL, UNEF…) et ayant lancé la pétition « Pour nous, c’est définitivement non ! ».

    Stop état d’urgence
    Le Collectif Stop état d’urgence réunit 70 organisations autour d’un mot d’ordre : levée immédiate de l’état d’urgence et de l’état d’exception permanent ; Abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité ; Arrêt de la répression et de la stigmatisation des manifestant-e-s et militant-e-s ; Respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer. EELV Paris soutient l’appel. Plus d’informations ici.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux autour de nos parlementaires et élu-e-s locaux !

Message à relayer sur vos listes de groupes locaux

Attentats du 13 novembre : unis pour la démocratie et nos libertés publiques

Alors que la France est toujours en deuil et que la poursuite des terroristes continue, les écologistes pleurent les victimes des attaques immondes de vendredi dernier et adressent leurs condoléances les plus sincères à leurs familles et à leurs proches.

Si le le débat démocratique doit reprendre, EELV appelle cependant les hommes et femmes politiques à faire preuve d’autant de respect, de dignité et de responsabilité que l’ont montré les forces de l’ordre, les pompiers et personnels de santé ou les enseignants ces derniers jours.

Les écologistes soutiennent le Président de la République dans cette période difficile et comprennent que soit nécessaire de prendre des mesures particulières comme l’état d’urgence. Les écologistes saluent également les annonces de renforts dans la police, le renseignement et la justice.

En aucun cas l’état d’urgence ne peut devenir permanent et c’est donc avec une grande inquiétude que les écologistes accueillent les annonces de réforme de notre Constitution. On ne peut toucher qu’en tremblant à ce texte garant de nos libertés fondamentales et de l’équilibre des pouvoirs et les écologistes seront extrêmement vigilants. La solution passe au contraire par un approfondissement de notre démocratie et de notre cohésion sociale. Cette cohésion passe en particulier par l’égalité des territoires devant les services publics et le développement d’emplois de qualité utiles aux habitants pour mettre fin au sentiment de relégation.

Il faudra également analyser les failles ayant pu avoir lieu qui montrent la nécessité d’une meilleure coordination au niveau européen. Les écologistes continuent de militer pour la mise en place d’un parquet européen doté en particulier d’une section anti-terroriste.

Au niveau international, la priorité doit être donnée à affaiblir Daesh et donc à assécher la manne pétrolière dont il bénéficie. La France doit également obtenir du Qatar ou de l’Arabie Saoudite que ces monarchies s’engagent dans la lutte contre cet ennemi et lui coupent tous les financements dont il a pu bénéficier jusqu’alors.

Enfin, la Conférence climat de décembre doit être maintenue et tous les efforts redoublés pour déboucher sur un accord. La question climatique conditionne à long terme la survie de l’humanité et à court terme les équilibres démographiques. EELV espère que les mobilisations citoyennes pourront être maintenues et se dérouler en sécurité pour préserver nos biens communs, et construire un monde plus juste, durable et solidaire.

Julien Bayou et Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux