Dimanche 7 juillet : Venez profiter de 3000 m² de verdure en centre-ville !

Dimanche 7 juillet, la ville ouvrira aux Bondynois le jardin de l’ancienne gendarmerie. 

En attendant la fin des travaux de rénovation des écuries et l’inauguration officielle à l’automne, le jardin sera ouvert dès le lundi 8 juillet tous les jours de 9h à 18h.

Le promeneur sera invité à un parcours initiatique au travers du temps depuis le moyen Age jusqu’à nos jours grâce à l’articulation d’espaces et d’ambiance tout au long du jardin : jardin médiéval, jardin potager, jardin d’essai et friche de biodiversité.

Ce sera également l’occasion de remettre les prix du concours photo « La nature reprend ses droits à Bondy » et de présenter les clichés qui seront exposés cet été dans le square du 19 mars 1962.

 affiche ouverture

 De 14h à 18h : découverte du jardin, présentation des ruchers et du travail des apiculteurs.

17h : remise des prix du concours photo « La nature reprend ses droits à Bondy »

Publicités

Programme des 24h de la biodiversité 2013 – 8 et 9 juin

 

flyer recto 24h

 

Samedi  8 juin de 14h à 18h – jardin de l’ancienne gendarmerie, Bondy

Venez découvrir en avant-première le jardin de l’ancienne gendarmerie avant son ouverture officielle aux Bondynois (prévue le 26 juin) en vous laissant porter par des animations autour du son, et des liens de ce dernier avec la nature et le corps humain.

–          Espaces Sonores interviendra avec un travail basé sur des compositions sonores et musicales de sons de la nature, d’évocation des 4 éléments (Eau, Terre, Air, Feu), d’utilisation d’une voix poétiques mais aussi de témoignages (urbains, ruraux, néo-ruraux) sur diverses thématiques touchant à leur rapport à la nature, la marche, le son et le silence, afin de faire découvrir la notion d’ÉCOLOGIE SONORE, le tout dans un cadre relaxant grâce à des transats ;

–          Marion Depraetere, bioacousticiène, nous parlera du bien être des sons de la nature sur l’homme ;

–          Olivier Païkine de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) identifiera les sons des oiseaux présents sur le site et échangera avec le public.

 

En parallèle, les agents des parcs et jardins inviteront la population à se joindre à eux pour fleurir les pieds d’arbres de l’avenue Pasteur.

 

Dimanche 9 juin de 14h à 17h30  – Parc départemental du Sausset – La fête des 24h !

Venez passer un moment de détente et observer la nature au parc départemental du Sausset !

Profitez de cet après-midi pour observer et découvrir la nature au cœur d’un village de stands conçu spécialement pour l’occasion.
Animations nature, ateliers pratiques, spectacles et balades… la biodiversité n’aura plus de secret pour vous.

 

Le programme complet des 24h de la biodiversité en Seine Saint Denis est disponible ici

 

Tout public / Gratuit. 

 

L’arbre à Bondy – réunion publique mardi 21 mai 2013 à 19h – Grand salon de l’Hôtel de ville

flyer réunion publique 21 mai

Avec près de 10 000 arbres sur l’ensemble de la ville, Bondy dispose d’un patrimoine arboré important, qu’il est nécessaire de préserver.

Cette préservation se heurte aux nombreuses agressions que subissent nos arbres au quotidien mais aussi aux nécessaires réponses que notre ville doit apporter à sa population en termes de sécurité et de qualité de vie.

Afin de donner toute sa place à l’arbre dans notre ville et de donner un cadre à l’entretien mais aussi aux potentielles atteintes à ce dernier, la ville a choisi d’élaborer une charte de l’arbre.

Agnès Hugues, conseillère municipale déléguée aux espaces verts, vous convie à une réunion publique autour de « l’Arbre à Bondy » le mardi 21 mai 2013 à 19h dans le grand salon de l’hôtel de ville, en présence de Jamal Ammouri, adjoint au maire délégué à la voirie, Isabelle Avanozian, responsable du service voirie, et Pascal Debieu, responsable du service parcs et jardins.

Cette réunion sera l’occasion de vous présenter le cadre de cette charte de l’arbre, ses objectifs et publics cibles, et de recueillir vos avis sur le sujet.

 

 

Bilan de la semaine du développement durable 2013

 Comme chaque année, la semaine du développement durable s’est tenue du 1 au 7 avril. Les élus écologistes ont souhaité proposer dans ce cadre plusieurs animations à destination de la population

SDD

 

  • Mercredi 3 avril : Conférence “la biodiversité en ville à l’espace Chauzy : 20 participants très intéressés par les interventions de qualité qui nous furent proposées, sur l’expérience de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise en matière de biodiversité, les engagements de la ville de Bondy, et les explications très complètes de Christiane Kramer, apicultrice qui suit les ruchers de la ville de Bondy.

 

Af  Des abeilles jpeg (2)

  • Mercredi 3, samedi 6 et dimanche 7 avril : Projection du documentaire “Des abeilles et des Hommes au cinéma André Malraux. Un documentaire d’une grande  ichesse et d’une grande qualité, qui nous permet de découvrir les abeilles comme nous ne les avons jamais vues, de comprendre leurs modes de vie et leur intelligence, et de découvrir à quel point elles sont indispensables à notre vie.

 

 

 

 

 

 

  • Samedi 6 avril : Visites tout public des serres des parcs et jardins. 5 agents des parcs et jardins étaient présents pour accueillir les gens, leur faire visiter la serre et ses secrets et leur présenter l’activité des ruchers de la ville. Au total ce sont 40 personnes qui ont participé, et qui furent ravis de leur visite.  Le service des parcs et jardins, fort de cette réussite, renouvellera l’expérience lors de journées portes ouvertes plus larges, qui auront lieu à l’automne.

visite serres avril 2013 visite serres avril 2013 2

 

 

 

 

 

 

 

  • Tout au long de la semaine : Exposition “Natura 2000 en Seine Saint Denis dans le hall de la mairie. natura 2000 en seine saint denisL’exposition prêtée par le Conseil général et composée de plusieurs panneaux a permis aux habitants et au personnel de la mairie  de comprendre ce qu’est un site Natura 2000 et  de découvrir la faune et la flore sur notre département.

 

 

 

  • Enfin, dans le cadre du programme Display (programme européen en faveur des économies d’énergie, lancé sur 4 écoles de la ville début 2013), les élèves de CM2 de Mr Leroux à l’école élémentaire Roger Salengro, ont participé à un concours d’affiches de sensibilisation aux économies d’énergie. Après la confection des affiches et leur affichage dans le préau de l’école, ce sont les élèves de CE2 qui ont pris part au vote pour désigner les affiches gagnantes.
  • Salengro_concoursaffiches_2013 002
  •     
    Salengro_concoursaffiches_2013 004
    Salengro_concoursaffiches_2013 008

Lancement : Concours de photos « La nature reprend ses droits à Bondy ! »

 

« La Nature reprend ses droits à Bondy ! »

 Du 8 avril au 3 juin 2013, la ville de Bondy organise un concours de photographies

pavé

Thème :

Que ce soit à travers les plantes, les animaux, les éléments, la nature est présente partout autour de nous, malgré l’urbanisation intensive, y compris là où on ne l’attend pas.

La ville de Bondy organise un concours de photographies sur le thème « La nature reprend ses droits à Bondy » dans le but de faire découvrir ou redécouvrir la richesse de la nature et de la biodiversité en ville, et sa capacité à survivre et surgir là où on ne l’attend pas.

En parallèle à ce concours de photographies, la ville de Bondy organise un concours de dessins sur le thème « De quelle nature rêvez-vous dans votre ville ? » afin d’interroger l’imaginaire des enfants de cycle 2 (grandes sections, CP, CE1) sur leurs visions et désirs sur la nature dans leur ville.

 

Les deux concours, qui donneront lieu à une exposition en plein air dans les parcs et jardins de la ville cet été, ont donc vocation à se compléter et à se répondre, en mettant en parallèle l’imaginaire et la créativité des enfants face à la réalité de la nature dans la ville vue par les habitants.

barrière

Conditions de participation :

Le concours est ouvert à la population bondynoise, à l’exclusion des photographes professionnels.

Les clichés devront être réalisés à Bondy.

Les photographies peuvent être en couleur, noir et blanc, numériques ou argentiques dans la limite de 2 clichés par personne.

La participation au concours est gratuite.

Un formulaire de participation dûment rempli devra accompagner chaque participation. Un exemplaire du formulaire est disponible sur le site de la ville rubrique cadre de vie – concours photo (formulaire à télécharger).

 

Modalités d’envoi des fichiers

– Par voie électronique (en haute définition, non compressé) à l’adresse suivante : concoursphoto@ville-bondy.fr

– Par voie postale

Envoi des photos ou dépôt des supports (CD Rom, clé USB etc.) à l’adresse suivante :

Concours photo « la nature reprend ses droits à Bondy » –

Secrétariat des élus EELV

Hôtel de ville – Esplanade Claude Fuzier –

93140 Bondy

 vélo

Clichés gagnants :

Un jury composé de 5 personnes (dont élus et photographe professionnel) examinera les clichés et primera 5 photographies, en se basant sur le respect du thème, l’originalité, la qualité de la prise vue, ou encore l’esthétique de la photographie.

Les gagnants bénéficieront de lots, et verront leurs photographies exposées dans Bondy, notamment dans le cadre d’une exposition à l’été 2013 dans les parcs et jardins de la ville.

 

Date limite de dépôt ou d’envoi des photos : le lundi 3 juin 2013.

 

Le règlement du concours est disponible sur le site internet de la ville, rubrique cadre de vie – concours photo : www.ville-bondy.fr

 

 

Renseignements au 01 48 50 53 04

Du 1er au 7 avril, Bondy s’engage pour la semaine du développement durable !

flyer recto

Animations tout au long de la semaine

  • Conférence-débat : « La biodiversité en ville », mercredi 3 avril, 19h – Hôtel de Ville, espace Chauzy – Intervenants :

–          Claude Bureaux, chef jardinier du Jardin des Plantes et chroniqueur sur France Info ;

–          Christiane Kramer, apicultrice et présidente du GDSA (Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles) de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise ;

–          Pascal Debieu, responsable du service Parcs et jardins de Bondy ;

 

  • Exposition « Natura 2000 en Seine-Saint-Denis », du mardi 2 au vendredi 5 avril – Hall de l’Hôtel de ville – Exposition du Conseil général composée de plusieurs panneaux permettant de comprendre ce qu’est un site Natura 2000 et de découvrir la faune et la flore sur notre département.

flyer verso

  • Projections du documentaire Des abeilles et des Hommes au cinéma André Malraux

Film documentaire austro-allemand de Markus Imhoof (2013) Des abeilles et des Hommes pose une question essentielle : Et si les abeilles disparaissaient ?

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète.

Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.

Séances :

Mercredi 3 avril : 21h

Samedi 6 avril : 16h

Dimanche 7 avril : 16h

 

  • Samedi 6 avril à partir de 14h, Visites guidées des serres de la ville.

Les serres, situées dans les locaux des espaces verts aux nord de la ville, permettent de développer la production et la décoration florale de Bondy, afin d’agrémenter les bâtiments publics  avec des fleurs ou des plantes, ou de contribuer à la décoration événementielle.

La production florale, c’est la maternité des plantes. Deux méthodes de multiplication sont utilisées par les agents : la multiplication sexuée (on part d’une graine que l’on sème, puis on procède au repiquage dans des godets avant la plantation) et la multiplication végétative (on part d’une bouture, et on procède à une greffe ou au marcottage d’un fragment de végétal pour le reproduire).

Venez découvrir les serres, mais aussi la gestion des ruches de la ville (gestion des ruchers, récolte du miel, besoins des abeilles…) le samedi 6 avril à partir de 14h.

 

Visites sur place au 83 avenue du 14 juillet, 93 140 Bondy.

Inscription obligatoire au 01 71 86 64 27.

 

  • Prenez-vous en photo !

Du mardi 2 avril à 10h, au vendredi 5 avril à 16h, les Bondynois seront invités à animer la page Facebook de la ville en postant des photos d’eux dans leur quotidien de citoyens engagés.

Au quotidien, les actions que nous menons en faveur de la préservation des ressources et de notre environnement peuvent nous paraitre dérisoires. Elles sont pourtant nécessaires, et il est important de savoir que nous ne sommes pas seuls à agir !

Que ce soit le tri de vos déchets, la préservation de la ressource en eau, les économies d’énergies, l’utilisation de modes doux de déplacements, la consommation de produits responsables, ou encore la solidarité ou l’entraide… chacun d’entre vous agit quotidiennement.

Prenez-vous en photo, vous, vos proches, et postez vos clichés sur la page facebook de la ville. Les 3 clichés qui récolteront le plus de « j’aime » recevront des lots (places de cinéma pour le documentaire Des abeilles et des Hommes les 6 et 7 avril à 16h, pots de miel de Bondy, sacs en coton bio…).

Rendez-vous sur facebook le mardi 2 avril à 10h !

Les mauvaises herbes ne sont que des herbes mal aimées !

La Ville a fait le choix de supprimer les produits phytosanitaires pour l’entretien des différents espaces de la commune.

herbes

Qu’est-ce que les produits phytosanitaires ?

Un produit phytosanitaire est un produit utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux. Par extension on utilise ce mot pour des produits utilisés pour contrôler des plantes, insectes et champignons. Les phytosanitaires font partie de la famille des pesticides, c’est-à-dire toutes ces substances répandues sur une culture pour lutter contre des organismes considérés comme  nuisibles en s’attaquant respectivement aux insectes ravageurs, aux champignons, aux « mauvaises herbes » et aux vers parasites (le terme pesticide est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides). En Europe et dans la plupart des pays, ils doivent être homologués, et autorisés pour un ou plusieurs usages (qui peuvent varier selon les époques ou les pays).

Pourquoi ce choix de la ville ?

Les impacts des produits phytosanitaires sont considérables : ils touchent non seulement l’environnement, mais également la santé humaine.

L’usage de ces produits est pourtant largement répandu dans notre société, principalement pour l’agriculture, mais aussi pour l’entretien des espaces aménagés par l’homme à titre privé (jardins…) ou publics (espaces verts, rues, routes, voiries…), comme c’était le cas à Bondy.

La France est d’ailleurs le troisième utilisateur mondial de produits phytosanitaires et le premier utilisateur européen.

Impacts sur l’environnement

Ces produits ont un impact écologique non négligeable, direct mais aussi indirect.

L’impact direct réside notamment en la destruction des organismes vivants ciblés par les produits (insectes pour les insecticides, champignons pour les fongicides etc.) mais de manière non sélective : tous les insectes seront par exemple touchés par un insecticide alors que le produit n’aura été utilisé que pour une ou plusieurs espèces spécifiques.

Leur utilisation implique donc une destruction de la faune et de la flore locales.

Ces produits ont également un impact sur les milieux aquatiques et sur la biodiversité qui y vit. Une fois appliqués localement, les pesticides vont être déplacés par l’écoulement des eaux. Ainsi l’impact d’un désherbant en espace vert se fera ressentir dans le ruisseau, puis la rivière, puis le fleuve, où il aura également un impact sur la faune et la flore, et également sur les nappes phréatiques.

L’impact indirect quant à lui, est double :

–          Ces produits touchent le plus souvent la base des chaînes alimentaires et diminuent donc les ressources pour l’ensemble de la chaîne jusqu’au animaux vertébrés tels que les oiseaux, amphibiens, mammifères.

–          Par ailleurs ces produits s’accumulent chez les prédateurs, qui vont consommer des animaux que l’on souhaite éliminer et qui ont été empoisonné par ces produits. Les prédateurs accumulent ainsi des doses toxiques et finissent par mourir. Cela pose d’autant plus de problème lorsqu’il s’agit d’espèces rares ou protégées.

Impacts sur la santé humaine

Les impacts les plus importants sur la santé humaine concernent notamment les enfants, les plus sensibles en période de développement. Ces produits peuvent entrainer à terme des cancers, des perturbations endocriniennes (c’est-à-dire des troubles hormonaux), des troubles de la reproduction ou encore des troubles neurologiques.

C’est pourquoi notre ville a fait le choix de supprimer l’usage de ces produits, dans le respect de la santé de notre population, mais aussi de nos agents qui manipulent ces produits, et dans le respect de notre environnement. Désormais,  le service Parcs et Jardins de la Ville utilise des engrais naturels pour les plantations et chaque mauvaise herbe est retirée à la main à l’aide d’une binette. De nouvelles techniques permettant de faciliter leur travail sont actuellement à l’étude.

Le service recourt également à l’implantation de prédateurs et de produits biologiques afin de lutter contre tous les parasites, on parle alors de lutte bio intégrée. La commune travaillera par exemple  en 2013 avec un maître fauconnier pour éloigner naturellement les corneilles qui se sédentarisent sur certains sites de la Ville (ex – cimetières) et y causent d’importants dégâts.

Focus : L’impact sur les abeilles est aujourd’hui extrêmement inquiétant.

Les abeilles du monde entier sont en train de mourir, ce qui menace la chaîne alimentaire et la biodiversité. Parmi les causes de cette disparition: certains pesticides toxiques. L’Europe pourrait décider de les interdire. La Commission européenne a en effet proposé un moratoire sur l’utilisation des pesticides les plus dangereux pour les abeilles. Ce serait un grand pas en avant vers une interdiction totale demandée depuis des années par les apiculteurs de l’UNAF et l’association Générations Futures.

Mais sous la pression des industriels des pesticides, certains États européens s’opposent à ce moratoire. L’ensemble des États se prononcera demain, le 15 mars. L’UNAF et Générations Futures ont lancé une pétition urgente leur demandant d’interdire ces pesticides sans délai. Vous pouvez la signer en cliquant ici.

 

 

Agnès Hugues, conseillère municipale en charge des parcs et jardins