Inauguration de BondyCycle

Favoriser la pratique du vélo est un merveilleux levier d’actions pour faire notre place au sein du Grand Paris. Et ce en favorisant la mobilité interne et externe des Bondynois et non-bondynois, tout en proposant un service globalement peu coûteux qui permettra de réduire une fracture sociale inhérente aux déplacements. Il s’agit aussi ici de s’attaquer aux enjeux écologiques, en luttant contre la pollution, tout en favorisant la pratique du vélo, un excellent moyen de pacifier nos rues. C’est pourquoi, en tant que Maire Adjoint en charge des déplacements doux je me réjouis de cette initiative, portée par la Société du Grand Paris et tous les partenaires qui y ont concouru.

Je vous invite à venir nombreux à l’inauguration du service Vélo, à la Gare de Bondy, le jeudi 21 septembre 2017, sur le parvis de la gare.

Boujemâa El Kasmi – Maire Adjoint en charge du développement durable et des mobilités douces.

BondyCycle, qu’est-ce que c’est ?

 

  • Des ateliers de réparation de vélos

Les ateliers seront le mardi, jeudi et vendredi selon le calendrier suivant :

Mardi 7h30-14h30 – service de réparation

Jeudi 14h30-19h30 – autoréparation & 18h-20h des cours du soir de mécanique

Vendredi 14h30-19h30 – permanences conviviales d’autoréparation

Tarif : 16 € pour une famille pour 6 mois (accès à tous les ateliers du 93)

  • Une location longue durée de vélos électriques

10 vélos électriques seront en location à la gare (35 €/mois + caution)

Un local de stationnement innovant et sécurisé sera installé à la gare en novembre.

  • Des animations dans les quartiers tous les samedis après-midi (15h-18h)

L’association proposera aussi des animations autour du vélo (ateliers d’autoréparation) en pied d’immeuble en lien avec le bailleur ICF La Sablière et le centre socio-culturel Sohane, du 16 septembre au 16 décembre 2017.

Cette initiative est portée par l’association Etudes et chantiers et permet de créer des emplois d’insertion de proximité alliant lien social, mode de transport propre et solidarité.

Inauguration :

RDV devant l’entrée de la gare RER de Bondy jeudi 21 septembre à 18h.

Plus d’infos :

Marion George, cheffe du projet BondyCycle – Tél : 07 61 74 77 43

m.georges@etudesetchantiers.org

Publicités

Conseil municipal du 29 juin 2017 : Discours de Boujemaa El Kasmi relatif à l’adhésion de Bondy au syndicat Vélib’

Les élus EELV se réjouissent que l’adhésion de Bondy au Syndicat Vélib 2 ait été présentée ce soir en Conseil Municipal. Il s’agit d’une initiative à laquelle nous sommes depuis longtemps favorables, la mobilité douce étant un enjeu majeur pour un développement urbain durable.

De par notre situation géographique et les grands projets d’avenir qui verront le jour sur notre territoire, Velib sera un excellent levier d’actions pour faire notre place au sein du Grand Paris,  tout en favorisant les déplacements intra-bondynois ainsi que le report modale de la voiture au vélo, tant pour les déplacements des administrés que des agents. De plus, l’offre de vélos électriques poussera les actifs Bondynois ou non Bondynois à se saisir du service, tout en proposant un service globalement peu coûteux qui permettra de réduire une vulnérabilité sociale inhérente aux déplacements et au coût de l’essence.

Cette démarche va dans un sens positif de l’Histoire, notamment avec les futures stations de la ligne 15, le Tzen et les enjeux d’inter modalité,  la croissance de notre population et la question de la réduction de la place de voiture en ville.  Nous ne pouvons, à mon sens, nous permettre de rester en retrait sur cette question et devons penser Bondy dans un ensemble plus large et anticiper les grandes mutations à venir.

Il s’agit par ailleurs de s’attaquer aux enjeux écologiques, de continuer à mener des actions allant dans le sens de notre Plan Climat, en luttant contre la pollution, en pacifiant nos rues. Mais, la pratique croissante du vélo ne pourra se faire correctement sans la généralisation des zones 30 et la multiplication des pistes ou bandes cyclables sur l’ensemble du territoire.

Nous espérons voir d’ici début 2018 l’arrivée des premières stations, initiative qui dépendra aussi du bon vouloir des villes voisines, avec qui nous devons travailler main dans la main, sans qui un réel maillage territorial ne pourra se faire.

 

 

Conseil municipal du 6 octobre 2016 : intervention du groupe EELV

1 6 – 4 Approbation du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de la Ville de Bondy

Le changement climatique est aujourd’hui une réalité et s’explique en grande partie par les émissions de gaz à effet de serre induites par les activités humaines, notamment en raison de l’utilisation des énergies fossiles. Ce changement qui induit un dérèglement de notre climat impacte déjà Bondy et ses habitants, en témoignent les épisodes caniculaires de plus en plus fréquents l’été et une météo toujours plus erratique. Il affecte d’ores-et-déjà nos infrastructures, notre économie (notamment certaines filières agricoles) ainsi que notre santé.

Le Plan Climat Air Énergie Territorial (Plan Climat) de la Ville de Bondy constitue une réponse locale à ces enjeux. Les actions développées ci-après visent tout à la fois la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation du territoire aux dérèglements climatiques. Cette démarche a été rendue obligatoire aux villes et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de plus de 50.000 habitants.

Depuis mars 2015 la mission développement durable ainsi que moi-même suivons ce dossier. Je tiens à vous dire que j’attache une grande importance à ce projet, car le Plan cClimat et les 21 actions qu’il décline pourront mettre notre territoire et ses 53 000 habitants sur la voie d’un développement économique porteur d’avenir, économe en ressources, préservant l’environnement et la qualité de vie. Le plan d’actions se décompose en trois parties : l’accompagnement des Bondynois vers la transition énergétique, l’adaptation du territoire bondynois au changement climatique et le positionnement de la Ville de Bondy comme une Administration exemplaire dans la lutte contre le changement climatique. Développer l’alimentation responsable, biologique et locale dans les cantines.

Je ne ferai pas ici de liste à la Prévert en citant les vingt et une actions du Plan climat, mais j’ose croire que vous avez toutes et tous lu les parties correspondant à vos délégations respectives, que ce document structurant pour notre cité sera unanimement voté et que la plupart des actions seront mises en pratique.