Inauguration de BondyCycle

Favoriser la pratique du vélo est un merveilleux levier d’actions pour faire notre place au sein du Grand Paris. Et ce en favorisant la mobilité interne et externe des Bondynois et non-bondynois, tout en proposant un service globalement peu coûteux qui permettra de réduire une fracture sociale inhérente aux déplacements. Il s’agit aussi ici de s’attaquer aux enjeux écologiques, en luttant contre la pollution, tout en favorisant la pratique du vélo, un excellent moyen de pacifier nos rues. C’est pourquoi, en tant que Maire Adjoint en charge des déplacements doux je me réjouis de cette initiative, portée par la Société du Grand Paris et tous les partenaires qui y ont concouru.

Je vous invite à venir nombreux à l’inauguration du service Vélo, à la Gare de Bondy, le jeudi 21 septembre 2017, sur le parvis de la gare.

Boujemâa El Kasmi – Maire Adjoint en charge du développement durable et des mobilités douces.

BondyCycle, qu’est-ce que c’est ?

 

  • Des ateliers de réparation de vélos

Les ateliers seront le mardi, jeudi et vendredi selon le calendrier suivant :

Mardi 7h30-14h30 – service de réparation

Jeudi 14h30-19h30 – autoréparation & 18h-20h des cours du soir de mécanique

Vendredi 14h30-19h30 – permanences conviviales d’autoréparation

Tarif : 16 € pour une famille pour 6 mois (accès à tous les ateliers du 93)

  • Une location longue durée de vélos électriques

10 vélos électriques seront en location à la gare (35 €/mois + caution)

Un local de stationnement innovant et sécurisé sera installé à la gare en novembre.

  • Des animations dans les quartiers tous les samedis après-midi (15h-18h)

L’association proposera aussi des animations autour du vélo (ateliers d’autoréparation) en pied d’immeuble en lien avec le bailleur ICF La Sablière et le centre socio-culturel Sohane, du 16 septembre au 16 décembre 2017.

Cette initiative est portée par l’association Etudes et chantiers et permet de créer des emplois d’insertion de proximité alliant lien social, mode de transport propre et solidarité.

Inauguration :

RDV devant l’entrée de la gare RER de Bondy jeudi 21 septembre à 18h.

Plus d’infos :

Marion George, cheffe du projet BondyCycle – Tél : 07 61 74 77 43

m.georges@etudesetchantiers.org

Publicités

Bondynois(es), participez à la révision du Plan Local d’Urbanisme

En 2011 la municipalité avait voté la révision du Plan Local d’Urbanisme de Bondy. Persuadé que ce document réglementaire allait entraîner une densification mal maitrisée de Bondy, une dégradation de la qualité de vie des habitants, des difficultés à aboutir à une réelle mixité sociale et la disparition des espaces verts, le groupe EELV s’était abstenu. Pointant les insuffisances du PLU actuel la municipalité met en œuvre sa révision et nous nous en réjouissons.

Cette révision sera le théâtre d’une large concertation ouverte à l’ensemble des Bondynois. Il nous parait aujourd’hui essentiel que tout un chacun soit présent au différentes réunions publiques et balades urbaines pour faire entendre sa voix afin que le prochain PLU réponde aux attentes et aux besoins de la population en matière d’urbanisme, de développement économique, de circulation, d’équipements publics, d’environnement… Les élus EELV Bondy

La concertation aura lieu du 22 mars au 18 octobre 2016

Toutes les infos à ce LIEN

Qu’est-ce que le Plan local d’urbanisme ?

On ne peut pas construire « n’importe quoi », « n’importe où » et « n’importe comment ». La révision du Plan local d’urbanisme va permettre aux Bondynois d’être associés aux grands changements à venir. Le Plan local d’urbanisme (PLU) est le document qui établit un projet global d’aménagement et fixe les règles générales d’utilisation du sol, à l’usage des particuliers et des professionnels. Il est composé d’un diagnostic territorial, d’un projet d’aménagement et de développement durable (PADD), et d’un règlement accompagné d’un zonage. En faisant évoluer cet outil, Bondy maîtrise son développement pour les 20 ans à venir.

La concertation qui se déroule de mars à octobre donnera à tous l’opportunité de s’exprimer. L’occasion d’aborder la préservation des quartiers pavillonnaires, les nouvelles constructions aux
abords des grands axes, ou encore les aménagements à venir pour l’arrivée du métro du Grand Paris Express et du bus dernière génération, le T Zen 3… Cette concertation s’appuie sur plusieurs temps de réflexion et d’échanges, ouverts à tous, pour aboutir à l’automne à un diagnostic territorial commun. Vous pouvez participer, quand vous voulez, en fonction des thématiques qui vous
intéressent. Véritable feuille de route en matière de transports, d’équipements publics, de commerce et d’attractivité, le PLU doit nous permettre d’imaginer ensemble la ville de demain.

Un succès pour la mobilisation contre le projet de bétonnage du parc de La Courneuve Georges-Valbon.

ob_24025d_0-leparketanou-5juil15-2

 

Communiqué de presse du 6 juillet

Depuis maintenant plus de deux mois, une mobilisation unitaire, populaire et citoyenne s’est levée en Seine-Saint-Denis et au-delà contre le projet de bétonnage et de construction de logements dans le parc de La Courneuve. Plus de 11 000 personnes ont signé la pétition contre cette opération du Grand Paris. A l’occasion des pique-niques citoyens mais aussi lors de réunions publiques, de fêtes de quartier, les usagers du parc ont eu l’occasion d’exprimer leur refus de voir le poumon du 93 privatisé. Ce dimanche 5 juillet, plus de 400 personnes sont passées à la journée d’action LEPARKÉTANOU ponctuée de concerts et d’une manifestation dans le parc et des centaines d’usagers ont signé la pétition. Elles sont venues affirmer que dans le 93, les habitants ont droit comme ailleurs à des espaces verts nécessaires à leur santé et leur bien être, et qu’ils refusent qu’on leur vole le parc qu’ils ont financé depuis 50 ans. Des parents et des enseignants en luttes de Saint-Denis, des personnels du Centre Hospitalier de Saint-Denis, des opposants au projet Europa City, sont venus s’exprimer et porter les mêmes exigences : des services publics de qualité ; le refus de projets et de réformes qui se font sans les habitants de manière non démocratique ; la justice sociale et écologique pour les quartiers populaires. « Plus de vert dans les quartiers populaires » ou « le parc est notre poumon, ni béton, ni privatisation » tels étaient certains de nos slogans ce dimanche 5 juillet. Nous continuerons de les scander tant que nous n’aurons pas obtenu le retrait officiel de la part du Premier Ministre de tout projet de construction de logements sur le parc mais aussi les moyens pour son extension (enfouissement de l’A1, développement des accès au parc, développement des moyens de transport en commun aux abords du parc, etc.).

La mobilisation continue, on lâche rien.

Le Collectif pour la défense et l’extension du Parc de la Courneuve Georges-Valbon