Le 27 septembre, sortez les vélos ! 2 ème édition

Vélo

Dans le cadre de la journée sans voiture, dimanche 27 septembre, le pôle démocratie locale et la mission développement durable de la Ville vous donnent rendez-vous à 9h45 à l’esplanade de la gare pour découvrir ou re-découvrir Bondy grâce à la petite reine ! Un parcours de 10 km vous attend, pour 2h de balade sur les pistes cyclables de Bondy.

Pour tout renseignement, centre socioculturel Sohane : 01 48 02 01 31 

Publicités

Le Passe Navigo unique est enfin lancé !

1149327_le-pass-navigo-passe-au-tarif-unique-dans-toute-lile-de-france-web-tete-021293762553_660x440p

 

Le Passe Navigo unique est enfin lancé ! Cette petit révolution qu’on attribue généralement au PS et notamment à Jean – Paul Huchon, est à l’origine une longue bataille menée par EELV, mesure qui avait été un préalable à l’accord entre les deux parties durant les régionales de 2010.

Désormais mis en place, les forfaits Navigo mois, Navigo semaine, Navigo annuel, imagine R Étudiant et imagine R Scolaire évoluent automatiquement en forfaits « toutes zones » au tarif de 70 euros, sauf pour les forfaits 2-3, 3-4 et 4-5.

La suppression des zones doit être considérée comme une mesure sociale. Pourquoi ceux qui habitent le plus loin et qui sont les moins bien lotis en termes de desserte, devrait-il payer plus ? Grâce à cette mesure plus de personnes prendront les transports en commun et laisseront leur voiture au garage.

Mais le groupe EELV ne souhaite pas s’arrêter là, , avec 4 mesures proposées pour l’avenir des transports en commun francilien…

  • Pour le RER et le métro jusqu’à 3 heures du matin le weekend, je vote écolo;
  • Sécurité : pour un agent RATP/SNCF dans chaque bus de nuit et chaque train après 21 heures, je vote écolo;
  • Pour un abonnement Navigo + parking garanti et sécurisé pour voitures et vélos, je vote écolo;
  • Pour un ticket valable 1h30 dans tous les bus, métro et tramways, je vote écolo.

La vague verte c’est donc demain !

Réduisons la vitesse sur la portion nord de l’autoroute A3 traversant Bondy

 

3_mai_2004_ref_no_12-a57cb

 

Il y a quelques jours Ségolène Royal a annoncé que les Maires de villes traversées par une autoroute urbaine, et dont les circonstances de pollution sont avérées, pourront désormais demander au préfet de réduire la vitesse à 90 km/h.

Le Nord de Bondy, selon Airparif, zone où les voitures peuvent rouler à 110 km/h à moins de 100 mètres des immeubles d’habitation, est le théâtre de nombreux dépassements des seuils limites de dioxyde d’azote et de particules fines dans l’air, à l’origine de maladies graves, notamment pulmonaires et cardiovasculaires. Nous vous le rappelons, La pollution de l’air représente un risque environnemental majeur pour la santé et est à l’origine d’environ deux millions de décès prématurés par an à l’échelle mondiale d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui l’a récemment  déclaré cancérogène pour l’Homme.

Le Groupe EELV réitère ainsi son souhait, auprès de Madame la Maire de Bondy et du Préfet de Seine-St-Denis, et au nom de la justice sociale, que la vitesse limite de circulation soit abaissée au Nord de l’axe A3 de la ville.

Les élus du groupe Europe Ecologie – Les Verts

Boujemâa El Kasmi, Claire Cauchemez, Philippe Gauthier, Agnès Hugues, Patrick Sollier

Participez à la Semaine européenne du Développement Durable de Bondy !!

sedd 2

Pour accéder au programme sur le site de la Ville cliquez ICI

Cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir

 

SEDD 1

Participer aux premiers ateliers de concertation du Plan Climat d’Est Ensemble – Les 20 et 21 mai

La concertation Plan Climat est lancée ! Objectifs : trouver des solutions pour l’avenir climatique de Bondy, et plus largement de l’agglomération d’Est Ensemble.

DONNEZ VOTRE AVIS grâce à l’ENQUÊTE EN LIGNE

Toutes les informations sur le projet sont disponibles ICI

A cette occasion les deux premiers ateliers se déroulerons à l’Hôtel d’Agglomération au 100 avenue GastonRoussel. Le lien pour vous y inscrire.

Sans titre

AIRPARIF travaille trop bien !

Dispositif Airparif

Alors que la pollution atmosphérique dans les grandes agglomérations ne cesse d’augmenter, que son impact sur la santé est enfin avéré, l’association Airparif se voit sanctionnée par le gouvernement pour avoir fait son travail de manière exemplaire.

Créé en 1979 par le ministère de l’environnement, cette association loi de 1901 à but non lucratif, organisme de surveillance de la pollution de Paris et de l’Île-de-France, est agréée par le ministère de l’Écologie. Son conseil d’administration, pour préserver son indépendance, comprend des représentants de l’État, des collectivités territoriales de la Région, des associations agréées de protection de l’environnement, des personnalités qualifiées dans le domaine de la pollution atmosphérique et des représentants des diverses activités qui contribuent à l’émission des substances polluantes.

En 2003 l’association avait osé publier le chiffre correspondant aux nombre de morts par pollution lors de la canicule. Aujourd’hui elle est victime de son « excès de zèle ». Le gouvernement et la ministre de l’Écologie viennent de punir Airparif, en diminuant la contribution de l’État de 40 à 20 % pour avoir communiquer sur les trop nombreuses  « mauvaises nouvelles » de ses dernières semaines, en informant les 10 millions Franciliens qu’ils respirent un air de plus en plus chargé en particules fines et de dioxyde d’azote.

Airparif vient donc d’être victime des efforts conjugués des associations d’automobilistes, des industriels, des propriétaires de flottes de camions et de l’agrobusiness mené par la FNSEA, dont le président est un céréalier. En mettant en avant, comme la ministre de l’Écologie, le travail « sectaire » de cet organisme (source : politis.fr).

Nous sommes aujourd’hui en capacité de chiffrer le nombre de morts liés aux particules émises par les moteurs à explosion, notamment tournant au Diesel, ainsi que par les industriels et les gros utilisateurs de pesticides et intrants en tous genres. Nous ne pouvons laisser cette situation se dégrader d’avantage, et ce toujours plus au détriment des habitants. Nous avons dépassé depuis longtemps le stade du principe de précaution, et devons agir pour les populations et leur environnement.

L’air, à l’instar de l’eau, est un bien commun universel, les intérêts privés et clientélistes ne devraient en aucune manière pouvoir peser dans la balance et dicter leurs règles…

Le Passe Navigo, le tarif unique !

Passe-Unique-2--211x300

Le Passe Navigo unique en Île-de-France, une promesse de Jean – Paul Huchon ? Bien que l’ensemble des relais attribuent cette petit révolution au PS, Europe Ecologie en est pourtant à l’origine, puisque cette mesure avait été un préalable à l’accord EELV / PS lors des régionales de 2010.

Il n’en reste pas moins que cette mesure est une grande avancée pour les franciliens, notamment les 670 000 détenteurs du Passe Navigo. Mis en place entre 2012 et 2013, le dézonage a déjà permis d’augmenter la fréquentation des bases de loisir de 20 à 30 %.

La suppression des zones doit être considérée comme une mesure sociale. Pourquoi ceux qui habitent le plus loin et qui sont les moins bien lotis en termes de desserte, devrait-il payer plus ? Grâce à cette mesure nous pensons que plus de personnes prendront les transports en commun et laisseront leur voiture au garage.

Désormais le projet se joue à l’assemblée nationale pour que cette mesure d’égalité territoriale voit enfin le jour.

Selon un sondage, une mesure plébiscitée par les Franciliens :

  • 80 % des personnes étaient pour la mise en place du passe unique ;
  • 40 % sont prêts à laisser leur voiture au garage si la mesure est appliquée ;
  • 60 % des abonnées de la zone 1 à 5 sont insatisfaits des transports en commun.

En bref :

  • Septembre 2012 : dézonage le weekend ;
  • Janvier 2013 : mise en place complément de parcours ;
  • Juillet 2013 : dézonage estival ;
  • Avril 2014 : dézonage lors de toutes les petites vacances scolaires ;
  • Et bientôt : le passe unique.